Entretien avec Marianne Lévy

Rencontre cette semaine avec Marianne Lévy. Un indice ? Cette auteure ne laisse jamais apparaître son visage sur les réseaux sociaux ou autres. Elle vient de publier «  Dress code et petits secrets » aux éditions Pygmalion. C’est une douce personne que j’ai eu la chance de rencontrer l’année dernière au salon Lire à Limoges. Depuis, nous sommes restées en contact et elle a donc accepté de se prêter au jeu de mon interview. 

Marianne-Levy

Continuer la lecture de « Entretien avec Marianne Lévy »

Entretien avec Madeleine de Place

Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de Madeleine de Place, auteure d’un très beau premier roman paru en 2019, « Dis quand reviendras-tu ? » 

Madeleine_de_Place_alexandre-Isard

Qui êtes-vous Madeleine en quelques mots ?
J’ai 38 ans, je suis parisienne et j’ai trois vies en une ! La journée, je travaille comme responsable communication. Le soir, je suis maman d’un petit garçon de deux ans et belle-mère d’un ado de 15 ans. Et quand il me reste un peu de temps, j’écris des livres !

Quelle place occupe la lecture dans votre quotidien ?
C’est bien simple : c’est vital ! J’ai toujours été une grosse lectrice (plus jeune, je lisais jusqu’à 600 pages par jour pendant les vacances…). Malheureusement, quand j’ai eu un enfant, j’ai complètement arrêté de lire, faute de temps. Au bout d’un an, on m’a offert une Kindle et depuis, je revis : je lis dès que j’ai une minute de libre, dans les transports en commun, à l’heure du déjeuner, en me brossant les dents. Je ne peux pas lire autant que je le souhaiterais mais je réussis à finir trois ou quatre livres par mois.

Avez-vous des habitudes de lecture : un endroit préféré ? Un rituel ?
Mon endroit préféré, c’est mon hamac dans le jardin de mes parents en Haute-Loire. Pas un bruit, je suis tranquille : c’est mon vrai bonheur de lectrice. Mais le reste de l’année, je lis n’importe où. Même dans la rue en marchant, ce qui m’a valu un certain nombre de chutes mémorables !

Votre récent coup de cœur littéraire et pour quelles raisons ?
« Le pouvoir », de Naomi Alderman. C’est un livre que j’ai découvert il y a quelques mois et auquel je pense encore chaque jour. Il est d’une terrible violence et en le lisant, j’étais à la fois fascinée et mal à l’aise. Ce livre est glaçant et remet notre position dans la société en perspective. Il m’a fait me remettre en question en tant que femme, réfléchir à notre monde actuel, me poser beaucoup de questions. D’habitude, j’ai plutôt des coups de cœur pour des romans qui font appel à mes émotions, mais celui-ci m’a définitivement conquise tellement il est intense.

L’écriture, c’est quoi pour vous ? Que vous apporte-t-elle ?
Depuis mes 7 ans, il ne s’est pas passé un jour sans que j’écrive. Petite déjà, je noircissais des pages entières de journaux intimes. J’ai tenu un blog presque quotidiennement pendant plus de 13 ans. J’ai également été conceptrice-rédactrice et aujourd’hui encore dans mon métier, l’écriture représente une grosse partie de mon travail. J’aime les mots, ce qu’on en fait, les émotions qu’ils peuvent susciter. J’ai toujours eu beaucoup d’imagination et écrire est une magnifique occasion de donner vie à mes personnages. Quand j’écris, je ne vois pas le temps qui passe. Je n’ai jamais l’angoisse de la page blanche : au contraire, écrire m’apporte une vraie sérénité.

De nouveaux projets en cours ?
Je suis en pleine rédaction de mon prochain roman : j’en suis à la moitié mais il me reste encore beaucoup de travail ! Il devrait sortir au printemps 2021 aux Editions de la Martinière. J’avance également sur un projet de livre pour enfants avec mon mari, qui est illustrateur. Sans parler de mes prochains romans dont les idées prennent forme petit à petit dans un coin de ma tête et que je laisse grandir.

Un mot pour les lecteurs de jadorelalecture.com pour finir ?
Merci à tous les lecteurs ! Sans eux, les auteurs ne seraient rien. Avec Instagram et toutes ces communautés qui se créent autour de la littérature, c’est une magnifique occasion d’avoir des retours très enrichissants et de découvrir aussi d’autres livres.

Crédit photo : Alexandre Isard