Le chant de nos filles de Deb Spera

le-chant-de-nos-filles

Le 21 janvier 2020 en librairie

résumé

UN FASCINANT CONTE SUDISTE
1924, Caroline du Sud. Trois femmes à la croisée des chemins.
Alors que la région se remet encore de l’infestation de charançons qui a dévasté les plantations et l’économie, Gertrude, une mère de quatre enfants, doit prendre une décision immorale pour sauver ses filles de la famine et échapper à la mort aux mains d’un mari violent. Retta navigue dans un monde difficile en tant qu’esclave affranchie de première génération, toujours employée par les Coles qui ont autrefois été propriétaires de sa famille. Annie, la matriarche de la famille Coles, doit faire face à la terrible vérité qui a déchiré sa famille. Ces trois femmes n’ont apparemment rien en commun ; elles sont pourtant liées par les terribles injustices qui sévissent depuis longtemps dans leur petite ville et auxquelles elles décident de faire face.

Mon avis

Un roman qui donne la parole alternativement à trois femmes aux existences tellement différentes !
On pourrait croire que rien ne les fera se croiser et pourtant… 
Annie est une femme blanche, intelligente, assez âgée. À l’époque du roman, elle évolue dans une société où peu de femmes sont aux commandes. Pourtant, elle dirige son atelier de couture et confection tandis que son mari se consacre à la culture du domaine, expérimentant de nouvelles cultures après les ravages d’un insecte sur leur plantation de coton. Leurs enfants sont adultes. Mais ils sont bien soumis sauf les filles qui ont quitté la maison depuis 15 ans pour ne plus y revenir… 
Gertrude est une femme blanche, battue durant toute son existence par un mari alcoolique jusqu’à ce soir où elle décide de ne plus subir. Extrêmement pauvre, cette femme s’interdit toute tendresse à l’égard de ses filles. Mais elle va tout faire pour leur offrir une vie meilleure.
Retta enfin. Une femme d’âge mûr au service d’Annie et de la famille Coles depuis son enfance. Elle a tout vu de cette famille pendant des années mais est restée à sa place de bonne sans ouvrir la bouche. Jusqu’au jour où…
Trois portraits de femmes entrecroisés sur fond d’Amérique profonde et surtout de tabous : femmes battues, femmes soumises, incestes, abus sur des enfants…

Magistral ! 

Laisser un commentaire