Disparaître de Mathieu Ménégaux

disparaître-mathieu-menegaux

En librairie le 8 janvier 2020

Résumé

Une jeune femme met fin à ses jours à Paris, dans le XVIII° arrondissement.
Un homme est retrouvé noyé sur une plage, à Saint-Jean Cap Ferrat, sans que personne soit en mesure de l’identifier  : le séjour en mer l’a défiguré, et l’extrémité de chacun de ses doigts a été brûlée.
Quel lien unit ces deux affaires  ? Qui a pris tant de soin à préserver l’anonymat du noyé, et pour quelles raisons  ? Qu’est-ce qui peut pousser un homme ou une femme à vouloir disparaître  ?
 
Avec ce roman impossible à lâcher, Mathieu Menegaux rejoint ceux qui pensent que les histoires d’amour finissent mal, en général.

Mon avis

Mathieu Ménégaux est entré dans le cercle des auteurs dont je suis devenue une inconditionnelle. En à peine quelques romans… Il est l’auteur de «  Je me suis tue »  paru en 2015, de «  Un fils parfait »  paru en 2017, prix Claude Chabrol du roman noir, adapté à la télévision en 2019 et de «  Est-ce ainsi que les hommes jugent ? » paru l’an dernier. , prix Yourcenar. Il a produit également en 2015 une nouvelle que j’ai lue récemment, « Julien ». L’auteur aborde toujours des sujets poignants ( le viol dans le premier, l’inceste dans le second et la justice dans le troisième). Ses personnages sont justes, décrits avec une plume ciselée. Je ressens à chaque fois un uppercut en le lisant et j’adore ! 

Voilà. Quatre romans. A peine 200 pages, voire moins. Mais une plume percutante à chaque nouvelle histoire. Des personnages issus de la vie ordinaire. Des personnages face à eux-mêmes ou à leurs proches… 

Ici, l’accroche est terrible. Une jeune femme met fin à ses jours à Paris. A peu près au même moment, le corps d’un homme est retrouvé sur une plage de Saint-Jean-Cap Ferrat. Mystérieusement rien ne permet de l’identifier…

Qu’est-ce qui a bien pu pousser ces deux êtres à disparaître ? Voilà le cadre du roman est installé.

La réussite à tout prix

Puis Mathieu Ménégaux conduit son lecteur dans les méandres de la haute finance, dans une vie où chacun, chacune prête une attention soutenue à l’apparence, aux codes qui régissent le milieu. Au détriment de sa propre vie, de la vraie vie… Un univers sans concession où seule compte la réussite, un milieu qui aliène, où le burn out guette les jeunes récemment entrés dans le cercle. L’emprise physchologique décrite est juste et tellement effrayante. 

Mathieu Ménégaux confirme son talent de conteur, à la magnifique plume, ciselée, efficace mais à travers laquelle il suscite tant d’émotions. Ses histoires tirées de la vie ordinaire sont tellement réalistes. J’ai presque envie de dire qu’il écrit au scalpel et ici le scalpel décortique avec précision les sentiments de la jeune femme et de cet homme décédé mystérieusement. Quand vous ferez le lien entre ces deux histoires, vous allez être bluffé ! C’est habile, un roman bien écrit et hautement addictif ! 

Je n’en dirai pas davantage au risque de spoiler mais j’ai été totalement happée par ce nouveau roman à paraître le 8 janvier. Je ne peux que vous le recommander tant je l’ai adoré.

Les romans de Mathieu Ménégaux

 

Laisser un commentaire