Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa

jadorelalecture_Tout-le-bleu-du-ciel-melissa-da-costa-2

Résumé

Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Mon avis

J’ai un énorme coup de coeur pour ce roman. Il m’a fait vibrer et surtout mes émotions étaient emportées dans un véritable tourbillon. 

L’histoire d’Émile est touchante, émouvante, bouleversante. 

Ce roman c’est celui de l’existence amputée de deux êtres que rien n’aurait dû a priori réunir. Un duo insolite qui a tout à apprendre l’un de l’autre. Émile et Joanne vont peu à peu se découvrir. Enfin, pendant un long moment c’est Émile qui se dévoile, qui expose sa vie pour mieux faire comprendre à Joanne son choix et surtout pour qu’elle l’accompagne de son mieux, en respectant ses volontés jusqu’à la fin. Une fin que l’on sait douloureuse quand cette saleté d’Alzheimer prendra le dessus.

C’est un roman qui détricote toute une vie, courte pourtant. Les certitudes tombent, Émile se découvre aussi, différemment. 

Et puis il y a Joanne, cette jeune femme discrète à l’extrême. Il va falloir beaucoup de temps avant qu’elle aussi révèle son histoire. Celle d’une souffrance atroce dont on ne se remet probablement jamais.
Ces deux-là sont embarqués vers un chemin sans retour à l’identique. Ils parcourent avec leur camionnette une foule de paysages mais se nourrissent aussi des bienfaits de la nature.
C’est là la caractéristique de Mélissa Da Costa : la nature, le calme, une ode au ralentissement et un retour à l’essentiel.

Sa plume sensible décrit avec beaucoup de justesse toutes les émotions que traversent ses personnages. Sans nul doute vous ne resterez pas de marbre et laissez-vous emporter par cette fabuleuse histoire. 
Je l’avoue : j’avais la gorge nouée, les larmes étaient là juste au bord de mes yeux à de nombreuses reprises durant cette lecture. Mais c’est tellement beau ! Ce roman est une pépite à savourer pleinement. 

A lire aussi

L’interview de l’auteure

Les lendemains

Laisser un commentaire