La passeuse d’histoires de Sejal Badani

la-passeuse-dhistoires-sejal-badani

Disponible en version numérique depuis le 22 avril

Résumé

De l’Inde qui a vu naître ses parents, Jaya ne sait rien, ou presque. Sa mère a toujours opposé un silence glacial à toutes ses questions… comme pour les autres aspects de sa vie, d’ailleurs. Mais alors que son corps semble lui refuser la maternité à laquelle elle aspire, Jaya ressent le besoin d’aller à la rencontre de ses origines.
 
Au cœur de la province du Madhya Pradesh, dans le village de ses ancêtres, l’attend Ravi, fidèle serviteur de sa grand-mère disparue et dépositaire de ses plus intimes secrets. Mariage arrangé, drames et amours impossibles… Jaya découvre, bouleversée, le destin tragique et hors du commun des deux générations de femmes qui l’ont précédée. C’est dans leur courage et leur résilience qu’elle puisera la force de trouver sa propre place dans le monde.
 
Loin des clichés d’une Inde de carte postale, Sejal Badani parvient à insuffler beauté et délicatesse au sein des tragédies les plus sombres.

Mon avis

Ce roman est une ode à la transmission de génération en génération. Il décrit fort bien la manière dont on peut se construire selon son passé et son héritage familial. Ou plutôt quelle incidence et quel poids peuvent avoir l’héritage familial et les secrets de famille sur la manière dont une femme se construit. 

J’ai vraiment aimé partir à la quête de l’histoire familiale de Jaya. Ce roman dévoile les différences de culture, le poids des traditions, la place de la femme dans la société indienne des années 30-40. Un récit passionnant et tellement touchant.

Ensuite la narration qui alterne les époques mais crée du lien entre les générations est fort intéressante. 

L’histoire de Jaya est passionnante. Elle se reconstruit, se guérit du mal-être dans lequel la plonge son incapacité à devenir mère en s’oubliant un peu. Découvrir son histoire familiale lui permet de se réconcilier avec elle-même et c’est magnifique. L’apprentissage du rôle de mère est également fort bien décrit et décortiqué même, au travers de Jaya évidemment mais également grâce au personnage de sa mère. 

J’ai enfin adoré le personnage de Ravi, cet homme si effacé mais si intelligent et généreux !

Dans ce formidable roman, on découvre trois générations de femmes fortes et admirables !

 

Laisser un commentaire