Rien ne t’efface – Michel Bussi

 

Rien ne t'efface Michel Bussi by jadorelalecture

Rien ne t’efface de Michel Bussi

📆 Paru le 4 fĂ©vrier 2021

Résumé

Par amour pour un enfant, que seriez-vous prĂȘt Ă  faire ? Maddi, elle, ira jusqu’au bout… Une intrigue magistrale, un twist virtuose pour le nouveau suspense 100% Bussi.2010. Maddi est mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste Ă  Saint-Jean-de-Luz, une vie comblĂ©e avec Esteban, son fils de 10 ans.Ce jour d’Ă©tĂ© lĂ , elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu.2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pĂšlerinage.Au bord de l’eau, un enfant est lĂ . MĂȘme maillot de bain, mĂȘme taille, mĂȘme corpulence, mĂȘme coupe de cheveux. Elle s’approche. Le temps se fige. C’est Esteban, ou son jumeau parfait.Maddi n’a plus qu’une obsession, savoir qui est cet enfant.Il s’appelle Tom, il vit Ă  Murol en Auvergne. Elle prend la dĂ©cision de s’y installer.Plus Maddi espionne Tom, et plus les ressemblances avec Esteban paraissent inexplicables : mĂȘmes passions, mĂȘmes peurs… mĂȘme tache de naissance.Jusqu’oĂč sera-t-elle prĂȘte Ă  aller pour dĂ©couvrir la vĂ©ritĂ©, et sauver son enfant ?Ou ce garçon qui lui ressemble tant.Ce qu’elle ressent profondĂ©ment, c’est que Tom est en danger.Et qu’elle seule peut le protĂ©ger. Sur le thĂšme puissant de la maternitĂ©, Michel Bussi, auteur des best-sellers Le temps est assassin ou Au soleil redoutĂ©, livre un nouveau suspense addictif, vertigineux, servi par un twist de haut vol, dans lequel se justifie l’impensable par amour pour un enfant.
Avec ses polars d’une ingĂ©niositĂ© impressionnante, Michel Bussi s’est hissĂ© en tĂȘte des meilleures ventes des romanciers français.

Mon avis

Bon chaque année, je découvre avec un grand plaisir le nouveau roman de Michel Bussi.

Oui je suis une lectrice inconditionnelle. Je ne suis donc peut-ĂȘtre pas toujours objective avec mes avis mais peu importe, ici je vous partage en toute subjectivitĂ© ce que j’ai pensĂ© de Rien ne t’efface. Et c’est un coup de coeur.

D’abord parce que Michel Bussi se renouvelle Ă  chaque roman. Il a le don de nous emporter dans ses histoires pour mieux berner son lecteur avec un twist que l’on ne voit souvent pas venir.

Ici, le point de dĂ©part est une situation impossible : Esteban devrait avoir 20 ans quand Maddi rencontre Tom 10 ans. Tom serait le sosie parfait d’Esteban, voilĂ  qui perturbe profondĂ©ment Maddi qui ne s’est jamais remise de la disparition de son petit garçon. Mort qu’elle a toujours rejetĂ©e d’ailleurs. Maddi Ă©tant mĂ©decin, elle ne peut accorder aucun crĂ©dit aux histoires de rĂ©incarnation. Elle est rationnelle, et pourtant… 
 Alors j’avoue tout de suite que je me suis demandĂ© oĂč Michel Bussi voulait m’emmener et j’ai redoutĂ© qu’il me plonge dans un univers fantastique. D’autant que je n’aime pas du tout ce genre littĂ©raire. Oui mais voilĂ , ce n’est pas du tout de la littĂ©rature fantastique ! Bon il verse un peu d’Ă©sotĂ©risme dans ce roman mais cela reste bien dosĂ© avec ce qu’il faut de concret pour que je n’aie pas dĂ©crochĂ©. 

Michel Bussi nous balade des plages de Saint-Jean-de-Luz jusqu’au coeur d’une Auvergne trĂšs rurale. L’occasion d’y glisser une galerie de personnages fascinants, Ă  l’image de Nectaire notamment. 

Bref il tisse sa toile pour mieux emprisonner le lecteur qui va lutter pour dĂ©crypter l’Ă©nigme de ce roman, car oui il y a bien une intrigue Ă  rĂ©soudre. Toutes les piĂšces s’imbriquent peu Ă  peu mais lentement, sĂ»rement pour vous tenir en haleine jusqu’Ă  quelques pages du dĂ©nouement. Donc Michel Bussi ne dĂ©ment pas ici sa rĂ©putation : une chute diablement efficace ! Connaissant bien son Ă©criture, je suis restĂ©e hyper attentive. Et pourtant, BAM je me suis faite avoir encore une fois… 

Pour autant, au-delĂ  de sa plume si habile, ce roman m’a harponnĂ©e pour une autre raison. Il aborde ici le thĂšme de la maternitĂ©, la perte d’un enfant, le deuil dont on ne se remet jamais totalement. J’ai donc trouvĂ© que le personnage de Maddi Ă©tait terriblement bien dĂ©crit, autant pour ses Ă©motions que pour son acharnement Ă  percer les origines de Tom. Toute maman peut s’identifier Ă  cette femme. 

Rien de t’efface est donc un roman que j’ai beaucoup aimĂ©. Il rejoint sur le podium pour moi NymphĂ©as noirs et Maman a tort, mes deux romans prĂ©fĂ©rĂ©s de Michel Bussi. 

 

Du mĂȘme auteur

 

Laisser un commentaire