Les veuves de Malabar Hill de Sujata Massey

les-veuves-de-malabar-hill

Le 14 janvier 2020 en librairie

Résumé

LA PREMIÈRE AVOCATE DE BOMBAY MÈNE L’ENQUÊTE
Années 1920, Inde.
Perveen Mistry vient de rejoindre le cabinet d’avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde, un statut qui ne manque pas de faire débat. Mais quand un meurtre est commis dans une riche maison musulmane pratiquant la purdah (séparation stricte des femmes et des hommes) elle est la seule à pouvoir mener l’enquête. En effet, les seules survivantes – et potentielles témoins du crime – sont les trois veuves du riche marchand, vivant recluses dans une partie de la maison interdite aux hommes. Seule Perveen peut comprendre ce qui s’est réellement passé à Malabar Hill…
Une enquête passionnante, qui nous plonge au coeur de la société indienne du début du XXe siècle et de la place qu’y occupent les femmes.

Mon avis

Un roman passionnant sur la condition féminine en Inde dans les années 20. 

J’ai vraiment tout aimé et surtout cette description des mœurs, des obligations des femmes  selon leurs origines. Le respect dû aux aînés, la place de la jeune femme dans une belle-famille : ce roman au-delà de l’histoire et des personnages, permet aux lectrices d’apprendre sur l’histoire de l’Inde et de ses ethnies. 

Le « combat » pour exister en tant que femme sans dépendre d’un homme, le choix de certaines de vivre recluses. 

Le parcours de Perveen est vraiment passionnant, son histoire bien que difficile durant un temps, est très intéressante. Quel courage d’oser s’affirmer ainsi professionnellement dans une société dominée et régie par les hommes. Son père joue un rôle-clé dans son épanouissement. 

Bref j’ai adoré 

Laisser un commentaire