Entretien avec Valérie Perrin

Cette semaine, embarquement avec Valérie Perrin, auteure de « Changer l’eau des fleurs », son second roman qui a récemment reçu le « Prix des lecteurs » du Livre de Poche.

ValeriePerrin-ok

Qui êtes-vous en quelques mots ? 
Valérie Perrin, née le 19 janvier 1967 dans les Vosges – j’ai grandi en Bourgogne. D’où mes décors de romans. J’ai eu mille et une vies et la mille deuxième ce sont «  Les oubliés du dimanche »  et puis «  Changer l’eau des fleurs » . 

Quelle place occupe la lecture dans votre quotidien ?
Fondamentale.  Même en période d’écriture intense, je prends le temps de lire le soir. Pour moi, le paradis réside dans le fait de trouver une pépite roman. C’est réellement ce que j’aime le plus au monde.

Avez-vous des habitudes de lecture : un endroit préféré ? Un rituel ?
Non, c’est comme l’écriture pas de rituel. C’est partout, tout le temps, à n’importe quelle heure. 

Votre récent coup de cœur littéraire et pour quelles raisons ?
Récent, « Vers la beauté » de David Foenkinos pour des milliers de raisons dont la poésie, la beauté, l’écriture, le style, les personnages un peu (beaucoup) fracassés mais illuminés. 

L’écriture c’est quoi pour vous ? Que vous apporte-t-elle ? 
Honnêtement et sans flagornerie, ce qu’elle m’apporte c’est de rencontrer mes lecteurs dont je suis raide dingue. J’adore le profil de mes lecteurs – je crois qu’ils sont sensibles et rêveurs comme moi. J’ai aussi rencontré des auteurs qui sont devenus des amis précieux, et des gens merveilleux dans ma maison d’édition Albin Michel. Idem pour le Livre De Poche, l’équipe est fantastique, chaleureuse, bienveillante. 
Écrire, c’est être seule avec ses personnages et puis après, c’est rencontrer.
Écrire, ça m’a aussi offert Hélène, Justine, Lucien, pépé, mémé, Roman, Violette, Philippe, Léonine et les autres…

De nouveaux projets en cours ? 
En cours d’écriture. 270 pages pour l’instant.  Je commence à gravement m’attacher aux trois personnages principaux – je pense tout le temps à eux. 

Un mot pour les lecteurs de jadorelalecture.com pour finir ?
N’achetez jamais un animal : adoptez-le dans un refuge. 

Crédit photo : Valentin Lauvergne

Laisser un commentaire