Les sept soeurs de Lucinda Riley

Jadorelalecture_les-sept-soeurs-lucinda-riley

Résumé

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines.

La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Les Sept Soeurs est le premier tome de la série événement du même nom, qui a conquis 20 millions de lecteurs dans le monde entier. À travers ces romans au souffle unique, peuplés de personnages inoubliables, liés par les drames et l’amour, Lucinda Riley a affirmé comme jamais auparavant son immense talent, créant un nouveau genre littéraire à part entière.

Mon avis

J’avoue… Je suis plutôt sceptique quand il y a un véritable engouement pour un livre ou une saga. Donc je prends mon temps avant de découvrir. Dans le cas présent, j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce premier tome de la saga. Alors je vous préviens, c’est un pavé de 500 pages mais cette histoire est totalement addictive et l’auteure a une plume vraiment très efficace pour vous emporter.

Ce premier volume introduit les thèmes centraux de la saga : l’amour, la famille, la joie, la perte, la peur et la douleur. L’auteure installe tous les personnages de la saga et notamment les soeurs : Maïa, Ally, Star, CeCe, Tiggy, Electra. Je dirais que c’est le tome fondateur de la saga et qu’il est vraiment très bien écrit pour donner envie de poursuivre avec les autres tomes. Les liens entre les différents personnages sont parfaitement clairs et malgré un nombre de pages conséquent, le lecteur n’est jamais perdu. 

Cette saga familiale est passionnante, foisonnante, riche et tellement addictive. D’abord parce que l’auteure suscite la curiosité du lecteur. Ensuite j’apprécie sa narration alternant les chapitres dédiés à son personnage principal, ici Maïa l’aînée de la fratrie, et les chapitres où l’on plonge dans le passé pour mieux tisser les liens familiaux du personnage et comprendre son histoire au coeur de l’Histoire et de la société dans deux pays : la France et le Brésil.

Entre Paris et Rio

Dans ce premier tome, on découvre un Paris dans les quartiers populaires, dans le milieu des artistes célèbres, écrivains, musiciens, sculpteurs, peintres… La vie et la création foisonnent ! L’auteure y décrit la naissance et l’élaboration de la fameuse statue du Christ à Rio au Brésil. Même si le récit est évidemment romancé, ce pan de l’histoire est passionnant et fondé sur des références sérieuses et fouillées. 

Maïa part à la découverte de ses origines au Brésil grâce à un récit épistolaire et la plume de son arrière-grand-mère. L’auteure vous transporte au Brésil et dans la société brésilienne au coeur des années 20. Elle dresse en parallèle un riche portrait de la condition féminine à cette époque-là. 

Le roman pose aussi le sujet de l’amour, de la passion et de la raison dans une époque où les femmes n’étaient pas affranchies de la domination masculine. Les classes sociales, la notion de réussite, l’héritage, le poids des origines sociales, la bienséance sont également largement décrits. 

Voilà la force de ce roman. Au-delà de la fiction, Lucinda Riley instille des éléments historiques et son roman est documenté avec précision. Bien sûr, ce livre reste un roman donc l’auteure prend des libertés avec la vérité historique mais pour autant, cela donne du corps et de la force à son histoire. Et les personnages sont bien construits avec la juste dose de mystère pour les rendre attachants.

Vous l’avez compris, je vous recommande de succomber à cette saga sans hésiter. 

Pour aller plus loin…

Laisser un commentaire