L’île au secret de Ragnar Jónasson

 

jadorelalecture-lile-au-secret-ragnar-jonasson

Résumé

Quatre amis séjournaient sur une île.
L’un d’eux tomba de la falaise.
Et il n’en resta plus que trois… Au large des côtes de l’Islande, l’île d’Ellidaey abrite la maison la plus isolée au monde. C’est sur cette terre sauvage que quatre amis ont choisi de fêter leurs retrouvailles. Mais, après la chute mortelle de l’un d’entre eux, la petite escapade tourne au drame.
L’inspectrice Hulda, quinze ans avant les événements survenus dans La Dame de Reykjavík, n’a qu’une ambition : découvrir la vérité. Pas du genre à compter ses heures, Hulda ne prendrait- elle pas l’affaire trop à cœur ? Elle n’a jamais connu son père et a toujours entretenu avec sa mère une relation en dents de scie. Une vie de famille tellement chaotique que son job semble la seule chose capable de la rattacher à la réalité… Mais sur l’île d’Ellidaey plane une atmosphère étouffante. Les fantômes du passé ressurgissent.

Mon avis

J’ai découvert Ragnar Jónasson avec « La Dame de Reykjavik » et donc avec Hulda, une enquêtrice à la veille de la retraite. L’auteur poursuit cette nouvelle série avec « L’île au secret » mais surprise, il remonte dans le temps et l’on retrouve donc Hulda, 15 ans plus tôt. Une manière habile d’étoffer ce personnage d’enquêtrice, humaine et à la vie bien malmenée. Mais elle reste une enquêtrice chevronnée et très efficace.

Aucune obligation d’avoir lu « la Dame de Reykjavik » pour vous plonger dans la lecture de ce nouveau polar islandais. 

Ici l’auteur nous embarque dans un huis clos sur l’une des îles de sa chère Islande. L’ambiance y est oppressante, l’île quasiment déserte à part une cabane familiale et le suspense à son comble. Comme à son habitude Ragnar Jónasson ne nous emmène pas dans un polar glauque et sanguinolent. Non ici, encore une fois, l’ambiance et le charme islandais opèrent. On est dans une atmosphère feutrée mais dans laquelle la tension est bel et bien présente.

Les personnages sont encore une fois très bien construits et leur psychologie très fouillée. L’intrigue est très bien construite. Le lecteur va soupçonner à tour de rôle les uns et les autres dans cette bande d’amis. Chacun garde ses secrets bien cachés…

Ragnar Jónasson creuse également un peu plus le personnage d’Hulda en nous dévoilant davantage son histoire personnelle. Il approfondit également son professionnalisme sans faille et sa ténacité face à des collègues hommes ambitieux mais bien moins regardants sur les méthodes pour résoudre une enquête.

Bref j’ai bien aimé, vous l’avez compris, ce nouveau tome d’une trilogie. 

A lire aussi

Laisser un commentaire