Les fluides d’Alice Moine

les-fluides-alice-moine

En librairie depuis le 9 janvier

Résumé

« Julie Salette n’a jamais aimé les piscines minicipales. »

Cet après-midi-là, Julie passe quelques heures à la piscine municipale avec Charlotte, sa fille de sept ans dont elle n’a plus la garde. Ce moment privilégié est une chance pour elle de regagner le cœur de Charlotte et elle voudrait tout bien faire. Mais, dans le bassin, ses angoisses remontent à la surface. Rien ne lui paraît plus difficile qu’être mère.
Car, depuis trois ans, Julie surnage. Un épisode du passé qu’elle a gardé secret l’a plongée dans un profond désarroi. Comment prendre soin d’un enfant quand l’horreur obsède l’âme ?
Pourtant, ce jour-là, tandis que Charlotte multiplie les prouesses dans le grand bassin, quelque chose se produit, qui va tout changer.

Mon avis

Voici le premier roman grâce auquel je découvre la plume d’Alice Moine. Et je l’ai lu d’une seule traite.

L’auteure décrit avec finesse et beaucoup de sensibilité les répercussions d’une agression que Julie a tue à tout le monde . Et l’auteure lève peu à peu le voile sur les conséquences de ce silence mais surtout de cette pression subie par Julie. Toute sa vie et toute sa survie plutôt, ai-je envie d’écrire, est liée à cet événement traumatique.

Julie alors qu’elle était une jeune mère et semblait tout avoir pour être heureuse a subi une agression. Elle a décidé de la taire, même à celui qui partageait alors sa vie. Et Julie s’est progressivement fermée au monde extérieur. Y compris à sa fillette. Oui mais voilà, Charlotte grandit et elle a envie d’avoir une « vraie » maman. On sent parfaitement le mal-être de Julie, les difficultés qu’elle doit surmonter pour pouvoir apporter un semblant de normalité dans ses courts moments passés avec sa fille. 

«  Les Fluides » est un magnifique roman dans lequel on plonge au coeur de la puissance de l’amour. Et Julie va renaître après trois ans de survie. Elle va enfin s’autoriser à exister et quitter la honte et la peur qui l’ont dominée trop longtemps, pour finalement vraiment exister dans le regard de sa fille et faire en sorte que Charlotte puisse être fière de sa maman.

Je vous conseille vivement ce très beau roman. Et je remercie les éditions Belfond qui m’ont permis de le lire en avant-première.

Laisser un commentaire