Mon bilan livresque d’octobre

Mon bilan livresque de ce mois-ci est bien plus étoffé… 

J’ai repris le chemin de la lecture avec grand plaisir ! Je me régale en ce début d’automne avec de nombreux ouvrages achetés, offerts, reçus. Ma PAL n’en finit pas de croître mais je suis ravie car de nombreuses lectures qui me tentaient ne m’ont pas déçue.  J’ai donc lu… 19 livres ce mois-ci !!!

Sans plus vous faire attendre… mon bilan détaillé 

« La coupure » de Fiona Barton : jolie découverte que la plume de Fiona Barton. j’ai vraiment accroché avec ce livre.

« Heimaey » de Ian Manook : encore une découverte et autant dire que celui-là m’a beaucoup plu. 

« Khalil » de Yasmina Khadra : j’ai renoué avec la plume de Yasmina Khadra que je n’avais pas lu depuis… oh la la, plusieurs années. Un récit vif, réaliste au coeur du terrorisme et qui fait froid dans le dos.

« Tu t’appelais Maria Schneider » de Vanessa Schneider : un très bel hommage de l’auteure à sa cousine disparue. Elle révèle à la fois une France des années 70, une certaine façon de vivre et les démons qui ont hantée cette cousine détruite par un film. 

« Par accident » d’Harlan Coben : le maître du thriller a encore frappé. je ne suis peut-être pas objective mais sa façon d’écrire fonctionne à chaque fois sur la fan inconditionnelle que je suis. J’ai beaucoup aimé ce nouveau personnage créé par Harlan Coben. Myron Bolitar fait quant à lui une fugace apparition. 

« Le cupcake café sous la neige » de Jenny Colgan : besoin d’un peu de feel-good ? Le voilà ! J’aime la plume de Jenny Colgna pour cette espèce de cocon de bien-être dans lequel elle vous plonge, livre après livre. Et puis c’était tentant de retrouver la bande du Cupcake café. J’ai quand même été un peu déçue par la chute, un peu trop rapide et convenue à mon goût. 

« La vie est belle et drôle à la fois » de Clarisse Sabard : nouveau roman de cette auteure qui monte, qui monte… Une jolie histoire familiale. Mais ce n’est pas mon préféré. J’avais été davantage emportée et conquise par « Les lettres de Rose« . Ce roman reste tout de même un bon moment de lecture.

« Fallait pas l’inviter » d’Aloysius Chabossot : alors là, c’est l’humour qui vous attend. Un challenge un peu loufoque que relève notre héroïne qui n’aime franchement pas les diktats familiaux. Moment détente assuré avec cette lecture sans aucune prise de tête.

« L’embarras du choix » de Laure Manel : un roman addictif et tellement bien écrit. Coup de coeur ! 

« L’âge d’or » de Diane Mazloum : un roman au coeur de la guerre civile au Liban. IL m’a permis d’en connaître un peu plus sur ce pays. Belle écriture aussi !

« Tu tairas tous les secrets » d’Hervé Jourdain : super polar encore une fois

« Chère mamie » de Virginie Grimaldi : de l’humour, des rires et une envie de ne jamais finir ce recueil. Coup de coeur !

« Le douzième chapitre » de Jérôme Loubry : un thriller captivant que je recommande. 

« Toutes les histoires d’amour du monde » de Baptiste Beaulieu : de la sensibilité, une belle histoire, de belles histoires au coeur de la grande Histoire. De toute beauté !

« Ce qui se dit la nuit » d’Elsa Roch : un polar mais pour moi sans plus. 

« Tout ce qui nous répare » de Lori Nelson Spielman : du feel-good et une plume addictive tant elle déploie de la douceur. Adoré !

« Moi en double » de Navie et Audrey Nalley : difficile mise à nu. Honnêteté, sensibilité. Il m’a remuée et beaucoup émue. 

« Hygge and kisses » de Clara Christensen : feel-good sans aucun doute. Mais bon pas aussi bien que ceux de mes auteurs préférés. 

« Les prénoms épicènes » d’Amélie Nothomb : j’ignore encore si j’ai aimé. Troublant.

Un bilan somme toute bien fourni dans le quel je vous invite à piocher pour trouver quelques idées de lecture qui vous plairont. Feel-good, polar, thriller… il y en a pour tous les goûts. Un bilan éclectique donc. A bientôt et laissez vos avis. 

Mon bilan en septembre

Un petit bilan ce mois-ci car mon esprit est très occupé par ma nouvelle activité professionnelle : 5 livres lus.

Comme pour tout le monde, les premières semaines de septembre avait sonné la rentrée pour chacun et chacune à la maison. Et pour moi encore plus puisque je vous l’ai dit récemment, j’ai changé d’activité et je crée ma société. Donc j’ai du pain sur la planche mais je suis super motivée. Du coup, les idées fourmillent et m’empêchent bien souvent de me concentrer sur la lecture. Le rythme fut tellement soutenu ces dernières semaines que je l’avoue… je me suis endormie comme un loir à peine posée dans le canapé ou dans mon lit en soirée…
J’ai aussi pas mal travaillé pour organiser le concours qui se déroule en ce moment sur mon compte Instagram.
Mais je reprends peu à peu et j’ai sous le coude de très chouettes livres à découvrir et quelques sorties prochainement qui me font de l’oeil donc nul doute que je vais parvenir à lire de nouveau un peu plus. En cette période tourmentée, du coup la lecture m’apaise vraiment quand je parviens à me poser et à laisser aller ma tête juste dans le livre et pas dans autre chose.

« La vérité sort de la bouche du cheval » de Meryem Alaoui : un avis mitigé sur ce roman pour ma part.

« Le prince à la petite tasse » d’Emilie de Turckheim : sympa mais un peu trop en surface à mon goût. 

« Le cas zéro » de Sarah Barukh : coup de coeur absolu. J’avais déjà succombé à la plume de Sarah Barukh dans son précédent roman « Elle voulait juste marcher tout droit ». Elle affirme son talent dans ce second roman. 

« Le poids du monde » de David Joy : Sombre, très sombre. Mais c’est la plume de David Joy et c’est bien écrit. 

« La coupure » de Fiona Barton : très belle découverte et du coup j’ai acheté « La veuve » sorti en format poche.

« Mon autre famille » d’Armistead Maupin, laissé de côté pour le moment

« Heimaey » de Ian Manook en cours de lecture : je vous en reparle bientôt. 

Bilan lecture juillet 2018

Bon alors ce mois-ci j’ai lu un peu moins mais j’ai quand plongé dans des pavés… ou dans l’eau pour me rafraichir de ces températures estivales bien appréciables ! Je résume donc j’ai lu 10 livres et j’en ai abandonné un après quelques pages.

« Dernier été pour Lisa«  de Valentin Musso

« W3 : le sourire des pendus«  de Nathalie Hug et Jérôme Camut

« Ambitions assassines«  de Claire Bauchart

« Une femme entre nous«  de Sarah Pekkanen et Greer Hendricks

« Un petit carnet rouge » de Sofia Lundberg

« Le lambeau » de Philippe Lançon

« La compagnie des livres » de Pascale Rault-Delmas

« Le merle bleu » de Vesna Maric

« Avec des si et des peut-être » de Carène Ponte (dans ma liseuse)

« La lumière ne fait pas de bruit sauf en talons aiguilles » d’Audrey Lucido : commencé et abandonné en cours pour le moment

« Corps accords » d’Anne-Marie Gaignard

Coup de coeur absolu
Mon coup de coeur le plus fort va à Philippe Lançon pour « Le lambeau ». je crois que je peux affirmer sans hésiter que c’est un chef d’oeuvre et le meilleur livre lui depuis le début de l’année. Il est bouleversant, émouvant, difficile mais tellement bien écrit. 

Mes autres belles découvertes

J’ai vraiment apprécié la plume de Sofia Lundberg, celles de Nathalie Hug et Jérôme Camut, de Sarah Pekkanen et Greer Hendricks et enfin la si belle histoire de Pascale Rault-Delmas. 

J’ai enfin retrouvé avec grand plaisir Valentin Musso et son dernier opus, Viveca Sten et dans un tout autre style Carène Ponte.

Bref de belles lectures que je vous recommande chaudement (c’est l’été…) et sans aucune hésitation.

Mon bilan lecture en avril 2018

Voilà l’heure de mon bilan lecture du mois d’avril (19 ouvrages ou 20 si je compte le Guillaume Musso).

Voilà un bilan bien fourni, me direz-vous ! Eh oui mais j’ai beaucoup lu ce mois-ci car j’en avais besoin. Et je suis ravie de vous faire partager ces lectures et avis.  Continuer la lecture de « Mon bilan lecture en avril 2018 »