Descartes pour les jours de doute de Marie Robert

marie-robert

 

Résumé

Comment gérer un patron tyrannique ? Peut-on survivre à la honte ? Comment garder son calme face à des enfants surexcités ? Peut-on triompher de sa timidité ? Faut-il ralentir pour vivre à son rythme ?Ce livre a pour ambition d’apporter du confort à l’inconfort, et de construire une passerelle entre des philosophes renommés et notre intimité.Douze situations inspirantes, qui nous plongent au cœur de nos émotions, pour nous aider à affronter nos doutes et nos questionnements. Et apprendre à les surmonter.

Mon avis

J’ai vraiment apprécié de découvrir cet ouvrage de Marie Robert. Nulle obligation de le lire d’une traite. Vous pouvez parfaitement picorer les chapitres dans l’ordre qui vous plaît. 

Une lecture inspirante qui crée des parallèles fort intéressant entre les grands philosophes et notre vie actuelle. Un livre qui vous permet de vous accorder une parenthèse de paix, de prise de recul bienvenue. 

Rien à voir avec la philosophie telle j’en ai reçu l’enseignement en terminale A1 à l’époque. Oui oui le bac philo des années 90… On n’est également bien loin de ce que certains qualifient de la philosophie de comptoir.

Marie Robert est philosophe mais surtout elle démocratise à mon sens sa matière . Elle rend la philosophie abordable pour tous et lui trouve des applications, des enseignements que l’on peut en tirer dans notre vie de tous les jours. 

Ce livre m’a fait du bien car il permet de mettre en perspective des situations vécues et les grands philosophes. Il m’a fait découvrir également davantage leur existence. J’ai également beaucoup apprécié la construction de cet ouvrage. L’auteure démarre chaque chapitre avec des situations vécues à l’heure actuelle. Puis elle introduit un concept à l’aide d’un parallèle avec les écrits d’un ou une philosophe, elle conclue avec ses « philo rescue » des sortes de mantra que l’on pourrait emporter partout avec soi. Elle nous laisse à chaque fin de chapitre une citation du philosophe. A méditer donc ! 

Je vous le recommande et je pose là pour vous quelques extraits qui m’ont beaucoup plu.

Continuer la lecture de « Descartes pour les jours de doute de Marie Robert »

Einstein, le sexe et moi d’Olivier Liron

Résumé

« Je suis autiste Asperger. Ce n’est pas une maladie, je vous rassure. C’est une différence. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J’ai joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. »
Nous voici donc en 2012 sur le plateau de France 3 avec notre candidat préféré. Olivier Liron lui-même est fort occupé à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé. En réunissant ici les ingrédients de la confession et ceux du thriller, il manifeste une nouvelle fois avec l’humour qui est sa marque de fabrique, sa très subtile connaissance des émotions humaines.

Continuer la lecture de « Einstein, le sexe et moi d’Olivier Liron »

Une prière à la mer de Khaled Hosseini

une-priere-a-la-mer

Un petit geste pour une grande cause

Une publication inhabituelle en ce début de week-end. J’ai été sollicitée par les Editions Albin Michel pour participer à une très belle opération de sensibilisation à la cause des réfugiés. Je suis très honorée de participer à cette initiative.
Il s’agissait en effet pour moi de découvrir ce très beau livre dont les textes sont écrits par Khaled Hosseini et les illustrations réalisées par Dan Williams.
Seconde partie, je relaie cette opération sur mon compte Instagram. J’espère que toutes celles et ceux qui me suivent seront ainsi sensibilisés à cette grande cause et auront envie d’acheter le livre.
Cet ouvrage dénonce les violences subies par les réfugiés et rend hommage à ceux qui ont perdu la vie en fuyant la guerre et les persécutions à travers le monde.

Pour chaque exemplaire vendu, 1€ sera reversé à la Cimade et les droits d’auteur sont intégralement reversés au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.
Alors allez-y et soutenez cette opération ! 

Moi en double de Navie et Audrey Nalley

Moi en double

Le résumé

Navie était malade. Elle était en obésité morbide et souffrait chaque jour, avec le sourire sans jamais le montrer… L’acceptation de soi est ce qui lui tient le plus à coeur, mais comment aimer cette fille dans le miroir qui n’est que le reflet de sa souffrance ? Navie portait son double. Un double qu’elle a aimé, qu’elle a essayé de fuir puis de tuer. Mais comment fait-on pour se tuer sans mourir ?

Continuer la lecture de « Moi en double de Navie et Audrey Nalley »

Tu t’appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider

Le résumé

« Tu étais libre et sauvage. D’une beauté à couper le souffle. Tu n’étais plus une enfant, pas encore une adulte quand tu enflammas la pellicule du Dernier Tango à Paris, un huis clos de sexe et de violence avec Marlon Brando.
Tu étais ma cousine. J’étais une petite fille et tu étais célèbre. Tu avais eu plusieurs vies déjà et de premières fêlures. Tu avais quitté ta mère à quinze ans pour venir vivre chez mes parents. Ce Tango marquait le début d’une grande carrière, voulais-tu croire. Il fut le linceul de tes rêves. Tu n’étais préparée à rien, ni à la gloire, ni au scandale. Tu as continué à tourner, mais la douleur s’est installée.
Cette histoire, nous nous étions dit que nous l’écririons ensemble. Tu es partie et je m’y suis attelée seule, avec mes souvenirs, mes songes et les traces que tu as laissées derrière toi. Ce livre parle beaucoup de toi et un peu de moi. De cinéma, de politique, des années soixante-dix, de notre famille de fous, de drogue et de suicide, de fêtes et de rires éclatants aussi. Il nous embarque à Londres, à Paris, en Californie, à New York et au Brésil. On y croise les nôtres et ceux qui ont compté, Alain Delon, Brigitte Bardot, Patti Smith, Marlon Brandon, Nan Goldin…
Ce livre est pour toi, Maria. Je ne sais pas si c’est le récit que tu aurais souhaité, mais c’est le roman que j’ai voulu écrire ».

Continuer la lecture de « Tu t’appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider »

Le prince à la petite tasse d’Emilie de Turckheim

Emilie de Turckheim

Le résumé

Un jour, j’ai dit : « Ils sont des milliers  à dormir dehors. Quelqu’un pourrait  habiter chez nous, peut-être ? »  Et Fabrice a dit : « Oui, il faudra  juste acheter un lit. »  Et notre fils Marius a dit : « Faudra  apprendre sa langue avant qu’il arrive. »  Et son petit frère Noé a ajouté :  « Faudra surtout lui apprendre à joueraux cartes, parce qu’on adore  jouer aux cartes, nous ! »
Pendant neuf mois, Émilie, Fabrice et leurs deux  enfants ont accueilli dans leur appartement parisien  Reza, un jeune Afghan qui a fui son pays en guerre  à l’âge de douze ans. Ce journal lumineux retrace  la formidable aventure de ces mois  passés  à se découvrir et à retrouver ce qu’on avait égaré  en chemin : l’espoir et la fraternité.

Continuer la lecture de « Le prince à la petite tasse d’Emilie de Turckheim »

Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie

Olivia de Lamberterie

Le résumé

Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire. 
Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d’être triste. Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants. »

Continuer la lecture de « Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie »