Entretien avec Zoe Brisby

Rencontre cette semaine avec Zoe Brisby, auteure de « L’habit ne fait pas le moineau » paru fin mai chez Mazarine. 

zoe-brisby

Qui êtes-vous en quelques mots ?
Zoe Brisby : hyperactive, drôle, compliquée, bavarde, stressée, passionnée, engagée, sensible, exigeante, déterminée, vive, positive…
Toujours la tête dans les étoiles, un crayon dans la main, le cerveau habité par quelques locataires pour le prochain roman.
zoe-brisbyMon roman « L’habit ne fait pas le moineau » est paru chez Mazarine le 29 mai.
J’ai un parcours un peu atypique. J’ai commencé par autopublier mon roman sur Amazon. De nombreux lecteurs se sont mis à le lire et à le conseiller autour d’eux. Il est monté dans le top jusqu’à devenir n°1 des ventes ! Les maisons d’édition m’ont alors contactée. J’ai également participé au Mazarine Book Day qui propose à des auteurs de venir pitcher leur roman devant un jury composé d’éditeurs, blogueurs et libraires. J’ai eu la chance de le remporter et une nouvelle aventure a alors débuté pour moi.

Quelle place occupe la lecture dans votre quotidien ?
Chez moi, on a toujours beaucoup lu. Mon enfance est remplie d’histoires, celles lues par ma mère et celles que je lui racontais.
Pendant mes études d’histoire de l’art, je ne lisais que des ouvrages très spécifiques. Il n’y avait pas de place pour les romans. Je ne m’en suis pas rendue compte sur l’instant, mais la fiction me manquait. Les personnages, les émotions, les intrigues… Alors, quand j’ai enfin pu me remettre à lire des romans, je les ai dégustés à pleines dents !
zoe-brisbyDepuis, je n’arrête pas. Je lis énormément. De tout. Partout. J’ai toujours plusieurs livres en cours. Il y a celui pour les transports, celui avant de dormir, celui pour quelques minutes volées.
Je lis aussi beaucoup mes amis auteurs.
Je note, dans un des multiples carnets qui ne me quittent pas, quantité de noms de romans. Je suis beaucoup de comptes bookstagram et aime y piocher des idées de lecture. Il y a toujours un roman qui m’attend.

Avez-vous des habitudes de lecture : un endroit préféré ? Un rituel ?
L’avantage de la lecture est son pouvoir d’isolement. Quand on lit, on change de planète. Je peux donc lire partout. Un simple voyage en train peut devenir une merveilleuse occasion d’entrer dans un autre univers, de ressentir d’autres émotions…
Je n’écris jamais dans les livres. Je les respecte trop.  

Votre récent coup de cœur littéraire et pour quelles raisons ?
Je suis très fidèle aux auteurs que j’aime. Par exemple, je ne manque jamais les nouveaux romans de Preston & Child ou Giacometti & Ravenne. Je suis très sensible à la beauté de l’écriture de David Foenkinos et à la fantaisie de Romain Puertolas. J’admire Margaret Atwood également.
J’aime aussi relire les classiques. L’histoire ne résonne pas de la même manière à différentes époques de notre vie. J’apprécie la drôlerie d’un « Candide », l’aventure de « Moby Dick » ou la beauté du « Vieil homme et la mer ». Mon dernier en date, « Le manuscrit trouvé à Saragosse », un pavé du début du XIXe siècle mais une pépite picaresque.

L’écriture c’est quoi pour vous ? Que vous apporte–t–elle ?
C’est ma manière de m’exprimer. Le biais par lequel je réussis le mieux à faire passer les messages qui me tiennent à cœur. J’aime que le lecteur réfléchisse à des questions de société sans que cela lui paraisse pesant. Mes personnages sont touchants et attachants. Je veux qu’ils soient à côté de vous quand vous lisez, qu’ils vous fassent rire et pleurer.
Par exemple, dans « L’habit ne fait pas le moineau », j’aborde des sujets difficiles comme la maladie, la vieillesse, la dépression ou l’euthanasie, mais grâce à la vivacité de la pétillante Maxine et à la sensibilité du candide Alex, les lecteurs sont embarqués. Ils rient, voyagent, dansent avec eux !
Je reçois tous les jours de formidables messages de lecteurs via mon adresse mail ou les réseaux. Ils me confient des aspects très personnels de leur vie. Je suis touchée par ces messages, je les garde comme de précieux trésors. Savoir que mes personnages vivent dans la tête d’autres personnes est le plus grand des bonheurs.
Alors, que m’apporte l’écriture au quotidien ? La joie de dire, d’entendre et d’être entendue.

De nouveaux projets en cours  ?
zoe-brisbyBeaucoup ! J’ai toujours la tête remplie de projets. J’aime être occupée. Je m’occupe bien sûr de la promotion de « L’habit ne fait pas le moineau ». J’ai terminé mon prochain roman qui sortira avant l’été et pense déjà aux prochains personnages qui viendront me dicter leurs aventures.

Un mot pour les lecteurs de jadorelalecture.com pour finir ?
Merci à vous de découvrir mon univers et de me faire confiance ! Merci également de si bien parler de « L’habit ne fait le moineau » autour de vous. J’ai une chance phénoménale d’avoir une si jolie communauté autour de moi.
Nouveau lecteur et ancien lecteur, je serai très heureuse de vous retrouver à l’occasion ! Et merci à toi, Christelle !

 

Laisser un commentaire