J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja

J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi Yoan Smadja

Résumé

Printemps 1994. Le pays des mille collines s’embrase. Il faut s’occuper des Tutsi avant qu’ils ne s’occupent de nous.
Rose, jeune Tutsi muette, écrit tous les jours à Daniel, son mari médecin, souvent absent. Elle lui raconte ses journées avec leur fils Joseph, lui adresse des lettres d’amour… Jusqu’au jour où écrire devient une nécessité pour se retrouver. Obligée de fuir leur maison, Rose continue de noircir les pages de son cahier dans l’espoir que Daniel puisse suivre sa trace.
Sacha est une journaliste française envoyée en Afrique du Sud pour couvrir les premières élections démocratiques post-apartheid. Par instinct, elle suit les nombreux convois de machettes qui se rendent au Rwanda. Plongée dans l’horreur et l’indicible, pour la première fois de sa vie de reporter de guerre, Sacha va poser son carnet et cesser d’écrire…

Mon avis

Avant tout, je tiens à remercier sincèrement Yoan Smadja pour l’envoi de son premier roman. Je serai passée à côté et franchement ce livre est une pépite. Publié depuis le 4 avril chez Belfond, les blogueurs en parlent peu. C’est bien dommage ! Je suis ravie en tout cas d’avoir la chance de vous en parler.

C’est un roman bouleversant d’humanité, sur un sujet vraiment difficile : le génocide au Rwanda. L’auteur a une plume empreinte d’une extrême sensibilité, d’une telle poésie que c’en est déroutant. Il décrit de cette manière le plus atroce, le plus inhumain, des situations abominables. Son écriture et son roman m’ont touchée en plein coeur.

Yoan Smadja raconte donc le génocide des Tutsis du Rwanda. Il choisit pour cela de donner la parole tour à tour à deux femmes remarquables. Sacha est journaliste tandis que Rose est une jeune femme d’origine Tutsi, employée à l’ambassade de France. L’une raconte son quotidien de journaliste en zone de guerre tandis que l’autre, muette, confie son quotidien dans un journal destiné à son mari.

Chacune porte un regard sur ce qu’elle vit et c’est éblouissant, beau, magnifique. Sans le savoir ces deux femmes exceptionnelles vont tisser le plus beau des liens, pour survivre à l’horreur. On les suit ainsi durant plusieurs années.

Le roman de Yoan Smadja est vraiment très bien documenté et ce qui m’a en core plus plu c’est de découvrir que cette histoire s’inspire de personnages réels. 

Alors voilà, j’ai été émue et complètement bouleversée et conquise par cette lecture. Enorme coup de coeur que je vous recommande de lire. 

Une réponse sur “J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja”

Laisser un commentaire