Un bonheur sans pitié d’Eric Genetet

un bonheur sans pitié Eric Genetet


Résumé

« Je n’aurais jamais imaginé devenir cette fille-là. Personne ne peut comprendre pourquoi je ne le quitte pas, je l’ignore moi-même. « 
Après quelques mois d’une passion enivrante et sans nuage, Marina sait qu’elle a enfin trouvé le bonheur avec Torsten. Mais un jour, le masque se fissure et il révèle son vrai visage. Emportée par ses sentiments, Marina pardonne inlassablement et s’habitue à l’inacceptable, jusqu’à se perdre et sombrer.

« Un bonheur sans pitié » est le récit d’un amour insensé, incompréhensible et fatal. Avec justesse et sensibilité, Éric Genetet raconte, sans jamais la juger, l’histoire d’un couple régi par une violence physique et morale qui engloutit leur existence et transforme leur union en prison.

Mon avis

C’est un roman court mais percutant. J’ai entamé cette lecture pour ne refermer le livre qu’une fois terminé. Le sujet : la violence conjugale. Violence verbale surtout. La manipulation, la domination au sein d’un couple jusqu’à une véritable descente aux enfers pour Marina. 

Le roman démarre sur une rupture entre Marina et Malek. Ce dernier est écrivain et malgré tout l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre, elle le quitte car il ne veut pas d’enfant. Elle entame une nouvelle vie et redécouvre les premiers émois amoureux avec Torsten. Très vite, il entre dans sa vie et ils deviennent inséparables, fusionnels… Un amour passionnel qui rend aveugle ! 

« Tu me penses, je te extraordinaire, je te sueur, je te langue, tu me vertiges, je te tiramisu, je te risques, tu me sexes. » « Tu me bonheurs, je te rayon de soleil, je t’extraordinaire, tu me certitudes, je te miracle, tu m’étoiles filantes. » Voilà comment Torsten tisse sa toile autour de Marina. Des petits mots laissés, des sms dont il l’abreuve. Elle le pense incroyable, elle en tombe raide dingue et devient très complètement accro. 

Domination, manipulation…

Une fois qu’elle est « ferrée » Torsten va dévoiler son véritable visage… Marina, femme forte à la tête d’une équipe, femme dynamique et indépendante jusqu’alors, va sombrer peu à peu et ne devenir que l’ombre d’elle-même.

L’auteur décortique page après page toute la mécanique de ce naufrage amoureux. Il décrit avec précision la manière dont l’un et l’autre se sont construits, sont devenus adultes. Bien sûr, il aborde les failles de Torsten qui l’ont façonné jusqu’à en faire un homme qui jongle parfaitement avec ses deux visages selon son besoin et c’en est effrayant ! 

La descente en enfer est méthodiquement racontée. La dépendance que crée Torsten en Marina… Les alertes des proches de Marina. Tout y est mais il n’y a qu’elle qui puisse décider de stopper. Et ce sera long, très long… avant qu’elle ne se reconstruise et s’extirpe de cette domination amoureuse, sentimale, sexuelle.

L’écriture d’Eric Genetet est très poétique pour décrire le plus abominable dans une relation de couple. Elle met au firmament les émotions de l’amour naissant. Elle sublime le plus atroce dans cette relation toxique.

Bon vous avez compris, j’ai adoré. Donc encore un coup de coeur ! 

Une réponse sur “Un bonheur sans pitié d’Eric Genetet”

Laisser un commentaire