Surface d’Olivier Norek

Surface-Olivier-Norek

Résumé

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Mon avis

Il sera en librairie le 4 avril. 

Olivier Norek m’a emportée dans ce nouveau polar dès la lecture des premières lignes. Oui vous avez bien lu, lignes et non pages. Il vous harponne avec ce nouveau roman pour ne plus vous lâcher jusqu’à la fin. Cette fois-ci son personnage principal est une femme. Et quelle femme ! 

Elle a du caractère, de la hargne, des compétences enviées de tous ses collègues masculins et de l’envergure. Bref il crée avec Noémie, un personnage fort et que j’ai déjà envie de retrouver dans un autre polar. 

Une femme forte et pugnace

Les scènes du début de livre sont violentes mais empreintes d’un réalisme qui est très certainement inspiré du passé de capitaine de police de l’auteur. Et que dire de Noémie ? J’ai adoré cette flic cabossée (je n’en dis pas davantage au risque de spoiler et ce serait bien dommage) mais qui ne se laisse pas abattre. Jamais ! Elle est remontée comme une pendule et teigneuse mais tellement attachante aussi. 

L’humain au coeur de l’histoire

Les nouveaux personnages de Norek sont passionnants. J’ai vraiment aimé qu’il décide de transporter ses flics en province et plus seulement au coeur de Paris et sa banlieue. C’est un tout autre théâtre où l’humain et la connaissance des gens, des habitudes, des histoires d’un territoire priment peut-être parfois sur la technique pour avancer dans une enquête. De l’humain, « Entre deux mondes » en regorgeant, ici c’est également le cas mais dans une tout autre ambiance. 

Bref l’auteur n’oppose pas police parisienne et provinciale mais au contraire, il montre avec ce nouveau polar que leurs compétences s’ajoutent et se complètent. 

Dans ce nouveau polar où Olivier Norek confirme son talent d’écrivain. Il avait franchi un grand cap avec « Entre deux mondes » et confirme avec « Surface ». L’écriture est efficace, sans fioritures. Ce polar est hautement addictif. Des chapitres courts qui provoquent une lecture rythmée. Je terminerai par ce titre « Surface » si bien trouvé et au double sens tellement approprié à ce polar ! 

J’ai adoré et passé un superbe moment de lecture. 

A lire aussi…

 

Une réponse sur “Surface d’Olivier Norek”

  1. J’ai lu la trilogie, Entre deux mondes est dans ma bibliothèque, j’attends le bon moment. J’ai lu beaucoup beaucoup de polar/thriller/policier à une époque mais depuis quelques temps c’est compliqué, et d’autant plus quand c’est bien écrit. Mais j’aime vraiment cette plume !

Laisser un commentaire