Mon père de Grégoire Delacourt

Résumé

Ce monde ne sera guéri que lorsque les victimes seront nos Rois.
Je me suis toujours demandé ce que je ferais si quelqu’un attentait à l’un de mes enfants. Quel père alors je serais. Quelle force, quelle faiblesse. Et tandis que je cherchais la réponse, une autre question a surgi : sommes-nous capables de protéger nos fils ? 

Mon avis

J’avais la gorge nouée à la lecture de « Mon père », ce roman coup de poing. C’est un véritable cri, un hurlement de douleur et une violence inouïe que ce roman. 

Parce qu’il vous frappe en plein cœur tout simplement ! Grégoire Delacourt utilise sa magnifique plume pour décrire le plus abject : les violences sexuelles perpétrées à l’encontre de jeunes enfants par un prêtre. Et l’impuissance, la violence, le désir de vengeance, la colère… tous ces sentiments qui traversent le père de l’une des victimes. C’est dur. Très dur mais tellement bien écrit. 

J’ai commencé ce livre et je l’ai lu quasiment d’une traite. Malheureusement le sujet est plus que d’actualité. Grégoire Delacourt utilise sa plume talentueuse pour porter la parole des victimes et de leurs familles impuissantes ou aveugles. Il dénonce les travers de certains hommes d’Eglise, dissimulés depuis tant d’années. 

Il décrit au scalpel les sentiments de ce père dévasté quand il apprend l’innommable qu’a subi son fils adoré. Il dissèque la relation entre ce père dévasté et la mère de celui-ci, complètement « embrigadée » par ses croyances religieuses au point d’en être aveugle et de ne pas vouloir reconnaître le plus ignoble. Il scrute ce couple qui s’est aimé succinctement pour ne délaisser peu de temps après mais qui se soude autour de son enfant. 

Bref c’est un livre très difficile à lire mais tellement bien écrit ! Je vous le recommande plus que vivement. 

Laisser un commentaire