Entretien avec Sandrine Roy

Cette semaine, je vous emmène vers Sandrine Roy, auteure de « Lynwood Miller », une trilogie policière mais pas seulement… 

 

Qui êtes-vous en quelques mots ? 
Je pense que ce qui me définit le mieux, c’est que je suis quelqu’un d’entier, qui va jusqu’au bout de ses passions et ne se laisse pas influencer.

Quelle place occupe la lecture dans votre quotidien ?
La lecture, je la pratique tous les jours, dès que je peux, entre l’écriture, le boulot – parce qu’il faut bien manger aussi… – et la vie quoi ! Je ne peux, ni ne veux m’en passer.

Avez-vous des habitudes de lecture : un endroit préféré ? Un rituel ?
Je lis n’importe où, il n’y a aucune règle. Mais mon endroit préféré reste le fauteuil au coin du poêle à bois que je dispute au chat.

Votre récent coup de cœur littéraire et pour quelles raisons ?
J’ai pour habitude d’élever un auteur par an au rang de coup de cœur. Pour l’année 2018, c’est Niko Tackian pour sa série policière mettant en scène Tomar Khan, un policier dont le passé me touche particulièrement.

Que représente l’écriture pour vous ? Que vous apporte-t-elle ? 
En ce qui concerne l’écriture, j’ai ça dans le sang. Je le dis souvent dans chaque interview, j’ai commencé à écrire dès l’âge de huit ans et je n’ai jamais cessé depuis.

De nouveaux projets en cours ?
Après la sortie de « Lynwood Miller, Rivalités » le 26 avril prochain, il y a au programme un one-shot que j’ai terminé en juillet dernier mais qui est pour l’instant en stand-by. Je suis par ailleurs actuellement sur l’écriture d’un rural noir qui se déroule pendant la Seconde Guerre Mondiale. Mais chut, je n’en dis pas davantage.
 
Un mot pour les lecteurs de jadorelalecture.com pour finir ?
Si j’ai une chose à dire aux lecteurs de jadorelalecture.com, c’est de lire sans trop se fier à ce que disent les autres. Se faire sa propre opinion, c’est important.

Mes chroniques sur les deux premiers tomes de Lynwood Miller

 

 

Une réponse sur “Entretien avec Sandrine Roy”

Laisser un commentaire