Qui ne se plante pas ne pousse jamais de Sophie Tal Men

sophietalmenQuineseplantepasnepoussejamais

Résumé

Lorsqu’elle apprend qu’elle est malade, Jacqueline mesure plus que jamais le prix de chaque instant. Au crépuscule d’une vie riche d’expériences et de souvenirs, elle veut faire partager son goût du bonheur aux deux êtres qui comptent le plus à ses yeux. Alexandre, le garçon qu’elle a élevé, jeune interne en médecine, et Margaux, sa petite-fille, qui travaille dans l’illustre chocolaterie familiale. Tous deux ne sont qu’à la moitié du chemin et déjà happés par leur vie professionnelle ! Depuis les falaises du Cap Fréhel où la vieille dame les a réunis, elle met sur pied un projet un peu fou pour qu’enfin ils ne s’empêchent plus de rêver et écoutent battre leur coeur. Car savoir qui on est, c’est savoir où on va… sans redouter les obstacles qui vous font grandir !

Une histoire pleine de générosité, fraîche et optimiste. Sophie Tal Men nous invite à savourer la vie, à la croquer à pleines dents, comme une tablette de chocolat !

Mon avis

Il sera en librairie le 27 février… J’ai eu la chance de pouvoir lire ce roman en avant-première et je remercie pour cela sincèrement les Editions Albin Michel et Sophie Tal Men. Un moment de bonheur que je n’ai pas boudé, croyez-moi !

Comme pour les précédents romans de l’auteure, j’ai ouvert ce livre et dès les premières lignes, je me suis laissée emporter par l’histoire. J’ai aimé la fraîcheur de ce nouveau roman, les personnages, la Bretagne en fond… Les petites apparitions de Marie-Lou, personnage principal de la précédente saga sont là juste où il faut.
Ici, le monde de l’internat en médecine, cher à Sophie Tal Men, côtoie étroitement celui du chocolat. Ah j’ai eu envie plus d’une fois de croquer dans un bon chocolat à la lecture de ces lignes. Et alors les descriptions qu’en fait Margaux vous font tout simplement saliver. On retrouve bien là le péché mignon de l’auteure (Elle le confiait d’ailleurs lors de son interview publiée sur mon blog le 18 février).

L’histoire va de Margaux ,jeune business woman surbookée, à Alexandre, son ami d’enfance qui termine son internat puis s’installe comme généraliste. Le trait d’union c’est surtout Jacqueline, cette grand-mère attachante, qui a plus d’un tour dans sa besace pour faire renouer ces deux marmots qui se sont éloignés, l’âge adulte venu. Chacun s’est laissé happer par son travail, pour mieux oublier ses failles sentimentales. L’un et l’autre vivent dans des tourbillons et Jacqueline va les forcer à se calmer, à prendre le temps. Bref à se recentrer et à vivre tout simplement, en prenant le temps de donner aux autres, de les regarder, les écouter. Pour finalement mieux se retrouver non ? 

Ce roman est tendre, doux, teinté d’humour et il fait vraiment du bien. Je vous le recommande ! Pour moi c’est un coup de coeur et j’attends déjà avec impatience les prochains écrits de Sophie Tal Men. 

A lire aussi…

 

Une réponse sur “Qui ne se plante pas ne pousse jamais de Sophie Tal Men”

Laisser un commentaire