Entretien avec Sabine Bolzan

Rencontre avec Sabine Bolzan, auteure de « L’empreinte de la chair« , premier volet d’une trilogie paru en novembre 2018.  Un premier livre fort, marquant et auquel vous pouvez succomber sans hésiter.

Qui êtes-vous en quelques mots ?
En quelques mots ? Cela va être compliqué. Pas par vanité mais parce que je suis super bavarde 😊.

Pour faire bref, je suis d’abord et avant tout la maman de trois merveilleuses filles et l’épouse d’un homme remarquable. Je suis une rurale, j’aime la campagne, le froid givré sur les branches d’arbres dénudés et sur les brins d’herbe, les balades avec mon chien, les feux de cheminée et les chats qui ronronnent, le thé fumant, les diners improvisés avec les amis… Cuisiner aussi. Mais là, je n’ai plus vraiment le temps. Et pourquoi donc ? Parce que je suis aussi une toute jeune auteure dont le livre/ thriller l’Empreinte de la Chair est paru le 23 novembre 2018 aux Editions La Liseuse.

Quelle place occupe la lecture dans votre quotidien ?
Une énorme place jusqu’à il y a quelques mois…C’est comme pour la cuisine, plus trop le temps. J’en souffre beaucoup et je rêve de retrouver du temps et de me poser pour de nouveau lire et récupérer ce plaisir. 
J’ai une pile à lire indécente. Je suis une acheteuse compulsive.
Aujourd’hui, je viens d’acheter G comme Gratitude de Lou Vernet. L’auteure, que je connais car on fait partie de la même maison d’édition aujourd‘hui, me l’a conseillé par rapport à certaines questions que je me pose (notamment celle-ci : comment retrouver le temps ?). C’est un abécédaire qui réconcilie avec la vie. Attention, je ne dis pas que je suis fâchée avec la vie mais je trouve qu’elle va trop vite. Et que je ne me pose pas assez pour la regarder passer…

Avez-vous des habitudes de lecture : Un endroit préféré ? Un rituel ?
Non, rien de tout ça. Je lis quand le besoin s’en fait sentir. Donc, j’ai toujours un bouquin à portée de main. En fait, je lis beaucoup la nuit, il faut bien occuper ses insomnies 😊.

Votre récent coup de cœur littéraire et pour quelles raisons ?
Oups, je n’ai pas envie de froisser les copains…
Non, sans rire, mon dernier coup de cœur c’est Sinestra d’Armelle Carbonel. Je n’en suis toujours pas remise. Pour reprendre mes mots sur mon blog : « J’ai lu le livre en une journée. Pourtant, il est épais. Mais, je n’ai pas pu m’en détacher. Il m’a happée. J’ai pénétré dans Sinestra et en suis ressortie meurtrie, blessée, touchée, émue, en colère, terrorisée, me sentant impuissante, révoltée… »

Que représente l’écriture pour vous ? Que vous apporte-t-elle ?
Ecrire est ce qui me nourrit. C’est une obsession. Les mots se bousculent toujours dans ma tête, m’empêchant parfois de dormir, m’obligeant souvent à me lever tôt.
J’ai la chance incroyable d’avoir été contactée par un groupe de musique bordelais les BelliRozès pour écrire les paroles de leurs futures compositions. C’est un super exercice, écrire des paroles. Ce n’est pas évident. On n’écrit pas des paroles comme on écrit un poème. Il y a des mots qui se lisent mais qui ne se chantent pas.

De nouveaux projets en cours ?
J’ai testé un autre genre complètement à l’opposé du thriller : un livre jeunesse écrit avec ma fille Fanny, illustré par Leïla Frachisse, talentueuse jeune femme, et qui paraîtra le 13 avril 2019 pour les dix ans de ma Fanny. Ah oui, son titre : Titi et maman, de A à Z aux Editions la Liseuse Junior.
Et bien entendu, le Tome 2 de l’Empreinte de la Chair dont la sortie est prévue au premier semestre 2020.
Et toujours les paroles pour le groupe de musique bien entendu…

Et pour finir un mot pour les lecteurs de jadorelalecture.com ?
J’espère que cet article leur donnera envie de lire « l’Empreinte de la Chair« . J’ai hâte d’avoir leur retour par messenger sur ma page facebook @sabinebolzanauteure ou sur mon mail sabine.bolzan@gmail.com.
Je suis déjà toute chamboulée de savoir que mon livre est parti entre les mains de lecteurs. Pendant trois années, j’ai été en tête à tête avec lui puis accompagnée par mon éditrice. Nous étions les seules à connaître Justine et sa famille… A présent, elle est avec vous. Prenez soin d’elle, merci.

 

crédit photo RachelM

 

Laisser un commentaire