W3 – Le mal par le mal de Jérôme Camut et Nathalie Hug

le-mal-par-le-mal

Le résumé

Sous le choc de la découverte du responsable de sa séquestration, la journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire loin du site d’info W3 fondé avec ses proches pour dénoncer les dysfonctionnements de la justice. Pendant que Léon Castel, porte-parole du site, poursuit ses actions coups de poing, une vague de meurtres violents cible des officiers de police partout en France. Alors que tout semble mis en œuvre pour étouffer l’affaire, la Web TV est convaincue de tenir sa nouvelle bombe médiatique. Fragilisée par des tensions internes et de fortes pressions extérieures, l’équipe de W3 se retrouve bientôt plongée en plein chaos.
Après « Le Sourire des Pendus », qui a reçu le Prix des lecteurs du Livre de Poche 2014, voici le deuxième volet de la série addictive W3.

Mon avis

Ouah plus de 1 000 pages que j’ai lues en une semaine ! Ce second volet de la série W3 est passionnant et se dévore à un rythme trépidant. Je crois qu’il m’a encore plus happée que le premier tome, « Le sourire des pendus« .
Au début, un résumé du premier volume est proposé et il est bien utile, tant la précédente intrigue était déjà foisonnante.
Le récit est ici rythmé par des chapitres courts qui donnent un ton très dynamique. La lecture est très fluide. L’ensemble transforme ce thriller un véritable page-turner. On retrouve les rescapés de la précédente enquête et de nouveaux personnages viennent enrichir cette galerie déjà bien fournie.
J’ai aimé démarrer ce second tome en reprenant l’intrigue, précisément là où le premier volet s’était achevé. J’étais comme devant une série télévisée, très impatiente de connaître la suite.

En un mot ? Addictif

Ce thriller est complètement addictif. C’est toute la force de ce duo d’auteurs.
Le lecteur renoue avec l’intrigue du « 
Sourire des pendus » qui abordait les réseaux pédophiles et pornographiques. Des rappels sont instillés ici et là. Dans le présent tome 2, des flics disparaissent mystérieusement aux quatre coins de la France. Des disparitions inexpliquées et sans lien apparent. En parallèle, les deux auteurs mettent en place ce qui a tout l’air d’un complot d’Etat et glissent la juste dose de mystère et de « magouille » politique.

Le lecteur en apprend un peu plus aussi sur cet intrigant et énigmatique personnage qu’est Ilya Kalinine. Si l’on croit comprendre qui est ce personnage, les auteurs nous déroutent également. Ils nous conduisent dans les méandres de sa vie et de son entourage. Et j’ai terminé ce tome sur autant de questions à son sujet. Ilya Kalinine n’en est que plus fascinant.
« 
Le mal par le mal » creuse également beaucoup le personnage de Sookie Castel tandis que son père Léon est lui confronté aux affres de la vie pénitentiaire. 

Bref vous l’aurez compris, ce thriller est passionnant, puissant, riche de mystères et vous incite encore plus à lire sa suite « Le calice jusqu’à la lie« . C’est d’ailleurs ce que je me suis empressée de faire, étant trop impatiente de connaître la suite tant la chute de ce tome 2 est vertigineuse, forte et réussie. Elle tient le lecteur en haleine. 

Donc j’ai adoré ce second volume de la trilogie et je vous reparle très vite de sa suite.

Ma chronique sur « Le sourire des pendus« , premier tome de W3.

Laisser un commentaire