Un bel âge pour mourir de Barbara Abel

Le résumé
D’un côté il y a France, soixante et un ans, propriétaire d’une galerie d’art au caractère bien trempé. De l’autre il y a Marion, sa belle-fille, jeune mère célibataire et timide.
Entre elles, une maison.
France est-elle à l’origine des incidents qui visent à déloger Marion de la demeure familiale pour de sombres raisons financières ? Pour la jeune femme, cela ne fait aucun doute : même si France joue les grands-mères modèles, c’est elle qui a semé des sachets de mort aux rats sur le terrain de jeux. Mais Marion n’est-elle pas un peu fragilisée depuis la mort de son père ?
Contrairement à ce qu’affirment tous les parents du monde, les monstres existent bel et bien. Et les contes de fées se transforment parfois en véritable descente aux enfers…

Mon avis
Encore une plongée dans l’univers de Barbara Abel et je reste conquise par ses personnages. France est tout simplement machiavélique, prête à absolument tout pour parvenir à ses fins. Son dessein : acquérir un tableau qu’elle estime justement d’une valeur inestimable. Rien ne l’arrête et pas même le meurtre, la manipulation, le mensonge. Tout est là dans la toile qu’elle tisse pour parvenir à son but. Ce thriller se dévore littéralement et j’ai encore une fois beaucoup aimé. Alors oui, je crois que je peux dire que Barbara est devenue l’une de mes auteurs de référence dans son talent pour dresser des portraits d’êtres humains quand même particulièrement perturbés, manipulateurs. C’est le côté mauvais, sombre et fou de ces femmes qui basculent dans la folie. Passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *