Et ton coeur qui bat de Carène Ponte

Et-ton-coeur-qui-bat_Carene-Ponte

En librairie depuis le 18 juin 2020

Résumé

Au Meilleur Ami de l’Homme : un hôtel insolite où devant chaque chambre vous attend un petit chien abandonné que vous pourrez adopter ou non en partant.
Voyag’Elles : un guide touristique «  spécial femmes » que Roxane a créé avec son amie Sam, et auquel elle a adjoint un blog irrésistible où elle raconte ses péripéties dans tous les coins de la France.

Roxane : en dehors de son blog, une boule de souffrance, rongée de culpabilité, et de haine envers le responsable de son malheur.

Mais dans l’hôtel où Roxane a décidé de poser ses valises pour Voyag’Elles, il y a des personnes sages qui, malgré les cruautés du destin, se consolent grâce aux petits bonheurs de la vie… et y trouvent la force d’affronter le lendemain.

Mon avis

Carène Ponte revient en librairie en 2020 avec un roman un peu différent. Un coup de coeur pour la lectrice que je suis. Elle nous livre toujours des histoires avec des galeries de personnages attachants. Là c’est plus encore.

On retrouve évidemment des touches d’humour savamment saupoudrées : la marque de fabrique de sa plume. Je trouve qu’avec ce nouveau roman elle franchit un cap. 

Carène Ponte emporte donc ses lecteurs avec l’histoire de Roxane et des personnages autour d’elle. Dès les premières lignes du prologue, on comprend que Roxane fuit un passé douloureux, c’est une femme profondément meurtrie. Je n’en dis pas plus au risque de spoiler… La narration m’a plu car l’auteure choisit d’alterner les chapitres où Roxane est l’auteure pétillante d’un blog de voyages et ceux dans lesquels on découvre une femme plus sombre, la véritable Roxane avec ses failles.

Avec une plume emplie d’humour, Carène raconte les expériences de Roxane, la baroudeuse, jeune femme que rien n’effraie ou presque et surtout pas les nouvelles expériences qu’elle pourrait partager et faire découvrir aux lecteurs du blog Voyag’Elles. Voilà pour la face solaire de notre héroïne. Elle a besoin de s’échapper de son appartement parisien vers des contrées nouvelles et semble vivre ainsi. En fait, elle survit… 

Et il y a aussi Roxane, le femme meurtrie. Elle est engluée dans son malheur, ne parvient plus à s’en extraire et là, la plume de Carène Ponte est magnifique. Le lecteur passe par mille émotions et parfois j’avais la gorge nouée, je l’avoue. 

Tous les personnages m’ont plu. Comment ne pas s’attacher à ce vieil homme, fou amoureux de femme mais dont le regard s’éteint car elle ne le reconnaît plus, car elle est atteinte de la malade d’Alzheimer. Le patron de cet hôtel atypique dans lequel Roxane séjourne, sa fille jeune adolescente…

Bref ces écorchés de la vie ont tous leurs failles et leurs souffrances les rapprochent, tissent des liens. Ces rencontres improbables ou en tout cas inattendues façonnent la plus belle des histoires. 

L’auteure aborde des thèmes forts : le pardon, la culpabilité, la colère, le deuil, le chagrin, la résilience. Elle nous parle aussi des femmes, de leurs difficultés à concilier vie de maman et vie professionnelle épanouie. Carène Ponte nous offre donc un roman riche en émotions, des personnages bouleversants d’humanité. Un roman très émouvant et vraiment bouleversant ! 

A lire aussi…

Laisser un commentaire