Entretien avec Sophie Astrabie

Rencontre avec Sophie Astrabie, auteure du très joli roman La somme de nos vies, paru le 3 juin chez Flammarion et du Pacte davril récemment édité par Le Livre de Poche.

sophie-astrabie-portrait

Qui êtes-vous en quelques mots ?

Je m’appelle Sophie, j’ai trente deux ans et je suis originaire d’Albi. J’ai écrit le Pacte d’Avril (éditions Livre de Poche) et La somme de nos vies (éditions Flammarion) qui est sorti le 3 juin 2020. J’aime me déplacer en skate, chercher la lune dans le ciel et les paysages du Sud-Ouest.

Quelle place occupe la lecture dans votre quotidien ?

Je lis beaucoup mais surtout de tout. Enfin de tout… des livres très différents. En revanche je ne lis quasiment que de la littérature française. Parce que j’adore ce que font les auteurs francophones 🙂 mais aussi parce que je préfère me dire qu’il n’y a aucun filtre entre les mots de l’auteurs et ceux que j’ai sous les yeux.

Avez-vous des habitudes de lecture : un endroit préféré ? Un rituel ?

Pas vraiment. J’ai toujours un livre dans mon sac et je peux lire n’importe où. Avoir un livre sur soi, c’est ne jamais perdre de temps dans une salle d’attente ou à un arrêt de bus. Je suis très désordonnée, donc je n’ai pas de marque page. Et je retrouve un peu de tout dans mes livres : carte bleue, permis de conduire, brin d’herbe…

Votre récent coup de cœur littéraire et pour quelles raisons ?

J’ai lu Les corps conjugaux de Sophie de Baere et j’ai beaucoup, beaucoup aimé ! J’ai trouvé l’histoire captivante et l’écriture très belle. Et puis, à la fin, on se pose des questions. Qu’est-ce qui est bien, qu’est-ce qui est mal et surtout, qu’est-ce que j’aurais fait ?

L’écriture, c’est quoi pour vous ? Que vous apporte-t-elle ?

Je dis souvent que j’écris pour ordonner ma pensée. Je trouve difficile d’exprimer mes émotions en ayant qu’une seule chance.  Quand je parle, souvent, c’est très fouillis. Avec l’écriture, on raye, on recommence, on rature, on re recommence. À la fin ça ressemble vraiment à ce qu’on voulait dire.

L’écriture, c’est aussi un monde parallèle à portée de main. J’aime bien me projeter dans d’autres vies que la mienne.

De nouveaux projets en cours ?

Oui ! J’ai commencé l’écriture de mon troisième roman…

Un mot pour les lecteurs de jadorelalecture.com pour finir ?

À très vite en librairie ou sur mon compte Instagram pour se découvrir !

Laisser un commentaire