Lucinda Riley et les Sept Soeurs

Découvrez ici mon avis sur les tomes 2, 3 ,4 et 5 des Sept soeurs, la fameuse saga de Lucinda Riley. Un format un peu inhabituel mais moins redondant à lire pour vous. 

Lucinda Riley a construit tous les tomes de sa saga sur le même schéma narratif. Donc chaque livre est consacré à l’une des soeurs, toutes portant le prénom d’une étoile de la constellation des Pléïades . 

Et l’auteure avec une plume très habile emporte son lecteur dans des histoires qui permettent de découvrir différents pays, différentes époques et différentes cultures. 

Vous pourriez penser que six tomes c’est beaucoup… En fait, même si le schéma reste le même, les histoires sont elles toujours nouvelles et intéressantes. Merci aux éditions Charleston de m’avoir permis cette découverte. 

Et pour ajouter un peu de suspense… Lucinda Riley vient tout juste de dévoiler également le titre du prochain tome qui sera le septième… The story of the missing sister

La soeur de la tempête

jadorelalecture_lasoeurdelatempeteDans La Soeur de la Tempête (second tome), nous partons en Norvège avec Ally. Cette dernière est navigatrice mais elle a délaissé un don dans sa jeunesse, la musique. Cela lui confère une sensibilité intéressante. Lucinda Riley dans ce tome-là transporte donc ses lecteurs dans l’univers de la composition musicale classique, des orchestres philharmoniques. Le tout sur fond de Seconde Guerre Mondiale naissante et de montée du nazisme en Pologne. Même si ce pan historique est juste effleuré, il permet d’aborder le conflit mondial depuis d’autres pays que la France et l’Allemagne. Les faits historiques, l’histoire de compositeurs connus se mêlent à la fiction et c’est ce qui m’a plu dans le roman. Oui la romance est facile mais bon c’est une agréable lecture.

La soeur de l’ombre

jadorelalecture_lasoeurdelombreDans La Soeur de l’ombre (troisième tome), l’auteure nous conduit au coeur de l’Angleterre édouardienne. L’occasion de découvrir Flora MacNichol au début du 20e siècle, les mariages arrangés, les amours contrariées, les rumeurs… Nous sommes sous le règne d’Edward VII fils aîné de la reine Victoria. Et en parallèle, bien sûr, le voile se lève sur Star, la troisième soeur, bien mystérieuse, très discrète et qui s’exprimait très peu jusqu’alors. Elle a grandi de façon quasiment fusionnelle avec Cece, n’ayant que quelques mois d’écart avec elle. L’auteure a encore une fois fort bien documenté son roman afin d’y glisser juste ce qu’il faut de faits historiques au coeur de son histoire. J’ai aimé ce tome consacré aussi aux amoureux des livres et de la littérature. Pour Star, c’est aussi le moment de s’éloigner de sa soeur Cece et de commencer une vie bien à elle. Elle s’affranchit en quelque sorte de cette relation fusionnelle mas également étouffante. A chaque tome, Lucinda Riley nous conduit vers le passé des soeurs en évoquant des destins de femmes fortes, exceptionnelles et surtout qui s’affirmaient dans des époques où la Femme était plutôt soumise. 

La soeur à la perle

jadorelalecture_LasoeuralaperleDans La Soeur à la perle (quatrième tome), nous découvrons Cece, jeune femme artiste, fâchée avec les cursus scolaires classiques car souffrant d’une dyslexie importante et de complexes. Elle a grandi avec Star, parlant quand sa soeur restait dans son ombre. Oui mais voilà, Star est partie vivre sa propre vie et Cece se trouve démunie, abandonnée.
Avec ce quatrième tome, Lucinda Riley emporte ses lecteurs en Thaïlande un peu mais surtout en Australie avec l’histoire de Kitty McBride, fille de pasteur écossais. 
Début du 20e siècle, nous suivons les pas de Kitty dans sa nouvelle vie à la découverte de l’Australie. Une Australie sauvage et naturelle, avec la traversée de la région de l’Outback jusqu’au Nord-Ouest du pays, en passant par Adélaïde et Alice Springs, un récit passionnant. L’auteure nous fait également parcourir la région du Never Never jusqu’à Hermannsburg, un voyage aux confins du désert australien à la rencontre du peuple aborigène autochtone. 

La soeur de la Lune

jadorelalecture_lasoeurdelaluneDans La Soeur de la Lune (cinquième tome), Lucinda Riley nous fait découvrir Tiggy, la mystérieuse soeur un peu effacée. Et encore une fois, la magie de l’auteure a fonctionné pour m’emporter. La jeune femme est discrète, un peu en retrait mais très proche de la nature et en particulier des animaux. Elle semble avoir même un don pour les soigner, les apaiser. 

Elle aussi part en quête de ses origines après s’être installée en Écosse dans les Highlands quelque temps sur le domaine de Kinnaird. Et l’auteure emmène alors le lecteur au coeur de l’Espagne et des traditions gitanes, plus précisément dans le monde des danseuses de flamenco et des musiciens. Sur fond de début de Seconde Guerre Mondiale, on va suivre l’histoire Lucia, Maria, Pepe, Jose et les autres. De Grenade jusqu’aux États-Unis, l’auteure dresse une fresque intéressante de la culture gitane et du flamenco. 

Avis à venir

La soeur du soleil le tome 6 quand je l’aurais enfin lu… Il est consacré à Electra. Paru en version numérique le 19 mai et en librairie dès le 10 juin 2020.

A lire aussi

Les sept soeurs (tome 1)

 

Laisser un commentaire