L’impasse d’Olivier Descosse

l’impasse-olivier-descosse

Résumé

Il a écrit le pire, à présent il le vit.
Marc Caron a tout pour être heureux. Une femme merveilleuse, Lucile ; un adorable fils de onze ans, Arthur ; et en tant qu’auteur de thrillers, un succès planétaire.
Alors pourquoi ces crises d’angoisse terrifiantes, ces cauchemars sanglants et ces épisodes de somnambulisme qui le laissent sans souvenirs au réveil ?
Seule certitude, depuis six mois il ne maîtrise plus rien.
Même si elle l’aime toujours, Lucile est à bout. Un soir, elle lui annonce qu’elle va le quitter et emmener leur fils. Le lendemain, Arthur disparaît.
Fugue ? Enlèvement ? Incapable de se rappeler ce qu’il a fait pendant les douze heures au cours desquelles Arthur s’est évaporé, Marc est aussitôt suspecté.
Incarcéré, lâché par tous et menacé, il plonge dans un monde de violence que, jusque-là, il n’avait fait qu’imaginer dans ses romans.
Pour découvrir ce qui l’a conduit dans cet enfer et tenter de sauver sa famille, il devra affronter une réalité à la noirceur insoupçonnée.

Mon avis

Je n’avais jusqu’alors jamais entendu parler d’Olivier Descosse. Pourtant quand les éditions Michel Lafon me l’ont proposé en lecture, j’ai foncé car le pitch me tentait vraiment. Et que j’ai eu raison ! Ce thriller psychologique est juste dingue, la tension monte de page en page dans ce pavé, car c’est un pavé, de plus de 600 pages. Pour autant, aucune longueur, juste une plume très affutée et un talent de romancier confirmé pour mener son lecteur dans une danse infernale. 

Olivier Descosse nous emporte dans une description fort réaliste du métier d’écrivain à succès et de ses arcanes. J’imaginais parfaitement un Guillaume Musso à la place du personnage principal Marc Caron. Chaque acteur de la profession dans le monde de sédition et des médias qui gravitent autour est épinglé avec beaucoup de justesse.

Le portrait du patron de la maison d’édition, Fabrice Eckart, est juste génial. Il démontre parfaitement la place qu’occupe le marketing dans l’univers impitoyable des maisons d’édition. Tout monde passe à la moulinette : de l’agent au chroniqueur littéraire en télévision, même le producteur de cinéma américain qui rachète les droits… Un monde où l’on sent bien que l’auteur doit naviguer pour gagner sa vie. 
Le roman de Marc Caron pose la question «  Jusqu’où peut-on aller pour sauver son fils  ? ». Et voilà que l’auteur va voir sa vie privée entremêlée d’un coup, brutalement avec la fiction de son roman.

De la fiction à la réalité

L’écrivain un jour adulé, le lendemain décrié et jeté aux oubliettes, condamné par l’opinion sans pouvoir se défendre… Marc Caron passe donc brutalement de son imaginaire à une réalité violente où son fils disparaît. Son couple déjà bien embarqué dans une zone de turbulences en réchappera-t-il ?

L’histoire est orchestrée avec talent.  Psychiatrie, manipulations, hallucinations… tout y est ! Rouages judiciaires, services secrets, avocats, monde politique… le tableau des personnages est riche et parfaitement documenté.

L’intrigue est passionnante. Qui peut vouloir faire tomber un écrivain et pourquoi  ? Vous n’êtes pas au bout de vos surprises mais il vous faudra plonger dans ce thriller pour en savoir plus. 

 

Laisser un commentaire