Sous le soleil de mes cheveux blonds d’Agathe Ruga

agathe-ruga

Résumé

L’une est blonde, secrète et bourgeoise. Au lycée, on la surnomme Brigitte. L’autre, extravertie et instable, répond au nom de Brune. Toutes deux sont encore des jeunes filles pleines d’avenir. Ensemble, elles se le promettent, elles pourront tout vivre.Traversant les années folles de la jeunesse, elles découvrent la joie d’aimer, de danser, de rire et de boire jusqu’au petit matin en rêvant à leurs destins de femmes. Mais un étrange jour d’été, tout s’arrête brusquement. Sans donner aucune explication, Brigitte rompt leur amitié et disparaît.
Les années passent mais n’effacent pas la douleur de l’absence. Lorsque Brune tombe enceinte, le moment est venu de comprendre ce qui s’est joué entre elles, ce qui les a unies puis séparées. D’autant que Brigitte, dont elle n’avait plus la moindre nouvelle, revient la hanter : dans ses rêves, elle aussi attend un enfant… Avec brio, Agathe Ruga explore une tranche de vie aussi enivrante que violente, celle des premières fois, de l’éveil de la féminité, du passage à l’âge adulte et des désillusions, jusqu’à la délivrance.

Mon avis

J’ai hésité avant d’acheter puis de lire le roman d’Agathe Ruga. Il « tournait » beaucoup sur les réseaux sociaux et comme à chaque fois dans ce cas, je craignais d’être déçue. 

Eh bien, c’est loin mais alors très loin d’être le cas. Agathe a d’abord pris la lumière par son activité de blogueuse et d’instagrammeuse, mais elle signe surtout ici un très beau premier roman. L’auteure nous emporte dans cette histoire d’amitié passionnelle, fusionnelle entre Brune, la narratrice et Brigitte, la blonde. Deux filles issues de milieux sociaux bien différents, deux filles que tout oppose mais qui vont devenir amies. On traverse ce roman et les dix années qui s’écoulent en un claquement de doigts car l’histoire pourrait être la nôtre. Ce récit a d’ailleurs fait écho à mes années lycée, la bande son d’Agathe m’a replongée dans ces années 90. 

L’auteure nous emporte donc dans son sillage, dans cette histoire, forte, passionnante mais aussi violente. Violente comme la perte qui noie Brune, qui la détruit, qui l’obsède. Violente comme cette première année de médecine qui noie ses étudiants sous le travail au point qu’ils n’existent plus pour rien ni personne d’autre. Passionnante comme cette histoire entre Brune et son premier amour. Et puis passionnante comme cette histoire d’amour entre Brune et l’amour de sa vie finalement. J’ai trouvé ce roman lumineux et très lucide sur la réalité de ces jeunes femmes. J’ai adoré ! 

 

Laisser un commentaire