Dis quand reviendras-tu ? de Madeleine de Place

madeleine-de-place

Résumé

Gabriel a tout pour être heureux : des parents attentifs, une grand-mère un peu espiègle mais terriblement attachante, une charmante famille… Pourtant, Gabriel passe son temps à fuir ceux qui l’aiment. Pourquoi n’accorde-t-il sa confiance à personne ? Quel secret cherche-t-il à cacher ?
L’histoire de Gabriel, ce sont les femmes de sa vie qui nous la racontent.
Mère, épouse, amante… Toutes partagent la même affection, tendre et passionnée, pour cet homme mystérieux. Chacune, à sa manière, va tenter de recoller les morceaux du passé, de cerner l’homme qu’elle croyait connaître.
On n’estime jamais assez jusqu’où l’amour peut nous mener.

Mon avis

Un premier roman réussi. Une lecture que m’ont suggéré Marie et des Editions de la Martinière. Je les remercie de m’avoir permis cette très belle découverte avant sa parution. 

Gabriel, c’est cet homme que l’on voit grandir, mûrir au fil des pages de ce roman. Gabriel est le trait d’union entre ces différentes femmes qui prennent la parole pour nous apprendre à mieux le connaitre. Gabriel est cet homme déchiré qui n’a jamais rien su de ses origines. Et ces femmes vont nous apprendre peu à peu bien plus sur lui. Et l’on comprend alors ses failles, ses difficultés à aimer à s’attacher. C’est beau, bien écrit et terriblement douloureux en même temps. 

Les premières pages du roman sont fortes et même très fortes du côté des émotions qu’elles suscitent. On comprend très vite que Gabriel est cet enfant abandonné à la naissance par une mère, trop jeune. Mais surtout contrainte à l’abandon par une famille où la bienséance et les apparences valent plus que tout. Une jeune fille perdue que l’on sent malheureuse de devoir obéir à ses parents en abandonnant son bébé. 

Gabriel va grandir au coeur d’un couple qui ne parvenait pas à avoir d’enfant. Puis chapitre après chapitre, les femmes qui ont traversé sa vie prennent la parole. Sa première épouse, la seconde, sa mère adoptive, sa maîtresse, ses filles… C’est beau mais on sent l’incompréhension aussi au travers de ces mots. Car aucune ne connaît l’histoire de Gabriel. Cet être déchiré qui aura souffert toute sa vie de ne pas savoir Domercq il venait, qui étaient ses parents… De là ses douleurs, son attitude envers les femmes, sa difficulté à aimer, à se laisser aimer tout simplement. 

Vous l’avez compris, j’ai adoré ce roman bouleversant. 

Laisser un commentaire