Deux soeurs de David Foenkinos

deux-soeurs-foenkinosRésumé

Du jour au lendemain, Étienne décide de quitter Mathilde, et l’univers de la jeune femme s’effondre. Comment ne pas sombrer devant ce vide aussi soudain qu’inacceptable ? Quel avenir composer avec le fantôme d’un amour disparu ? Dévastée, Mathilde est recueillie par sa sœur Agathe dans le petit appartement qu’elle occupe avec son mari Frédéric et leur fille Lili. De nouveaux liens se tissent progressivement au sein de ce huis clos familial, où chacun peine de plus en plus à trouver un équilibre. Il suffira d’un rien pour que tout bascule…
David Foenkinos dresse le portrait d’une femme aux prises avec les tourments de l’abandon. Mathilde révèle peu à peu une nouvelle personnalité, glaçante, inattendue. Deux sœurs, ou la restitution précise d’une passion amoureuse et de ses dérives.

Mon avis

La plume de David Foenkinos est évidemment, comme d’habitude, exceptionnelle. Il signe avec « Deux soeurs » un roman court mais percutant. 

L’auteur aborde ici la rupture amoureuse et la manière de se reconstruire… Mathilde passe par toutes les phases pour renaître et surtout réapprendre à vivre et à apprivoiser le bonheur, sans le redouter. Pour cela, elle est accueillie par sa soeur aînée et l’époux de cette dernière. Mais on découvre une Mathilde qui alterne entre l’intrusion dans l’intimité du couple, la distance… Elle se montre aidante, attentionnée pour sa nièce, coopérative. Agathe se sent parfois mal à l’aise en présence de cette soeur qui finalement envahit le quotidien de son couple et de sa famille.

Puis elle prend du recul et reste la grande soeur qui soutient sa cadette dans une période difficile de sa vie. 

Ici, nous sommes quasiment dans un huis clos et l’atmosphère semble parfois pesante presque irrespirable, tant la présence de Mathilde vampirise son entourage. 

Comment va-t-elle parvenir à tirer un trait sur son passé et vivre de nouvelles aventures ?

L’auteur décrit à la perfection ce roman sur une rupture sentimentale qui prend des airs de thriller psychologique. Car l’un des personnages bascule clairement dans la folie. « Deux soeurs » est addictif et je le qualifierais même de page-tuner. Il m’a totalement happée et j’ai été saisie par la chute, aussi surprenante que glaçante.

L’histoire est racontée telle un page-turner et elle m’a totalement happée. 

 

Une réponse sur “Deux soeurs de David Foenkinos”

Laisser un commentaire