La cerise sur le gâteau d’Aurélie Valognes

la cerise sur le gateau Aurelie valognes

Résumé

La vie est mal faite : à 35 ans, on n’a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…
Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose.
Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari !
Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage !
Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien…
Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ?
Un cocktail explosif pour une comédie irrésistible et inspirante.

Mon avis

Aurélie Valognes signe encore une fois un roman qui vous emporte avec ces expressions que l’on connaît tous mais surtout avec ses personnages aussi bougons, pleins de vie qu’attachants. 

Que j’ai ri mais alors que j’ai ri à la lecture de ces pages et surtout des péripéties que rencontre Bernard, notre néo-retraité qui n’était pas du tout prêt à lâcher son travail. Car s’il y avait bien une chose sacrée dans son existence, et depuis toujours, c’était son job. Oui mais voilà, l’heure a sonné pour lui et il se retrouve « mis à la retraite » bien contre son gré. Il est perturbé mais que dire de Brigitte, son épouse ?

Elle, elle l’attendait cette retraite et elle la savoure à chaque instant depuis plus d’un an quand Bernard aborde cette nouvelle vie. Il a respiré, mangé, vécu « travail » jusqu’à ce couperet de la retraite qu’on lui impose. Et il le vit mal. Tant et si bien, qu’il en devient infernal pour tout le monde autour de lui. Et en premier lieu pour son épouse. 

En parallèle, on suit la vie de son fils Nicolas, lui aussi abruti de boulot, de leur belle-fille et des petits-enfants Paul et Charlotte, deux marmots aux caractères si différents mais tellement attachants ! Eux vivent ou peut-être survivent dans le rythme parisien qui les « bouffe » complètement. Jusqu’au sursaut…

Finalement on découvre peu à peu un nouveau Bernard qui va apprivoiser sa nouvelle existence, notamment grâce à l’aide de son petit-fils. Il s’investit à fond dans un projet pour aider ce marmot dans un devoir pour l’école et bientôt, Bernard est transformé. Mais ce n’est pas du goût de tout le monde car il a décidé de chambouler l’existence de toute sa petite famille, sans leur consentement. Complètement investi dans sa mutation pour devenir respectueux de l’environnement, il se heurte aux inepties de la vie quotidienne en la matière. Par contre, ce changement lui permet de revivre et finalement d’apprécier cette liberté de gérer son temps. 

Plusieurs thèmes sont abordés dans ce roman : liens familiaux, protection de l’environnement, retraite, changement de vie, bonheur, choix de vie.
Mais toujours, c’est l’humour qui prime et qui finalement désamorce des situations explosives. 

Ce roman est frais, vivifiant et tellement réaliste qu’à de nombreuses reprises, je me suis surprise à penser « mais c’est tellement vrai ! ». C’est certainement pour cela que les romans d’Aurélie Valognes me plaisent autant. 

A lire aussi…

 

Une réponse sur “La cerise sur le gâteau d’Aurélie Valognes”

Laisser un commentaire