En attendant le jour de Mickael Connelly

Résumé

L’inspectrice Renée Ballard,
la nouvelle héroïne de Michael Connelly

Reléguée au quart de nuit du commissariat d’Hollywood, l’inspectrice Renée Ballard se lance dans des enquêtes qu’elle n’a pas le droit de mener à leur terme. Le règlement l’oblige en effet à les confier aux inspecteurs de jour, dès la fin de son service. Mais, une nuit, elle tombe sur deux affaires qu’elle refuse d’abandonner : le tabassage d’un prostitué laissé pour mort dans un parking, et le meurtre d’une jeune femme lors d’une fusillade dans un night-club. En violation de toutes les règles et contre les désirs mêmes de son coéquipier, elle décide de travailler les deux dossiers de jour tout en honorant ses quarts de nuit. L’épuisement la gagne, ses démons la rattrapent et la hiérarchie s’acharne, mais Renée Ballard n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

Mon avis

Voilà, voilà… j’ai refermé le premier opus de la nouvelle série annoncée, de Mickael Connelly. Et déjà évidemment, je voudrais pouvoir plonger dans la suite… Pour celles et ceux qui me suivent, vous savez que je suis une inconditionnelle lectrice de l’auteur depuis plus de 20 ans. J’ai lu toutes les aventures de son précédent personnage-clé, j’ai nommé Harry Bosch (voir plus bas). J’étais donc impatiente de connaître comment le maître du polar californien allait se renouveler.

Je suis ravie. En un tournemain, il m’a conquise avec sa nouvelle héroïne, au passé bien cabossé. Elle est instinctive, maligne, habile, discrète mais déterminée. Renée est une enquêtrice acharnée, qui ne lâche rien, mais alors rien du tout ! 

Une femme au coeur de l’intrigue

Comme Harry Bosch en son temps, Renée Ballard ne craint pas de contourner parfois le sacro-saint règlement pour parvenir à ses fins. Elle se dédie corps et âme à sa mission de flic. 

« En attendant le jour » vous plonge dans la mission dont elle se sent investie avec deux enquêtes qu’elle va mener de front, même sur son temps de repos. Elle y laisse le sommeil mais persévère toujours et encore, pour parvenir à son but. Acharnée, je vous dis !

Cette intrigue vous emporte vite après que l’auteur a installé tous ses nouveaux personnages. Flics, voyous de bas étage ou de plus grosse envergure, avocats, violeurs, mafia, témoins, flics pourris aussi… toute la galerie est là et bien nourrie. Chaque personnage est décrit avec force précision et je crois deviner ceux qui deviendront probablement récurrents. 

Justice, condition féminine dans un métier où la testostérone est bien présente, corruption, magouilles… Bref vous allez plonger et adorer retrouver les flics de Californie, façon Connelly.

Parce qu’évidemment, toute l’intrigue se situe sur le terrain favori de l’auteur : Los Angeles, ses collines, ses ruelles ou grandes avenues… 

A lire aussi…

 

 

3 réponses sur “En attendant le jour de Mickael Connelly”

Laisser un commentaire