Les imparfaits de Sandrine Yazbeck

Résumé

Londres 2013. Gamal, ancien grand reporter de guerre et prix Pulitzer, n’a plus eu de nouvelles de sa femme depuis cinq ans. Aussi, quand il découvre qu’Howard, son meilleur ami, se rend en secret à Positano dont elle est originaire, tout se met à vaciller.

Entre mensonge et trahison, amour, amitié et rivalité, le puzzle d’un trio apparemment parfait s’ouvre sur leurs failles et leurs secrets. À la fois intimiste et ouvert aux grands enjeux du monde, Les imparfaitsentrelacent avec une grâce et une subtilité rares les émotions, les relations, les leurres que nous entretenons autant avec ceux que nous croyons connaître qu’avec nous-mêmes.

Mon avis

Un roman court, très beau et magnifiquement écrit. Une plume empreinte de finesse et de sensibilité. Un roman bien loin d’être imparfait ! Merci aux Editions Albin Michel pour l’envoi.

L’auteure reste bienveillante envers son lecteur. Mais l’air de rien, je pense qu’elle s’adresse à chacun de nous, à nos envies profondes, à nos peurs aussi. 
Elle décrit parfaitement la psychologie de Gamal, Clara et Howard, ses trois personnages confrontés à des choix de vie qu’ils n’ont pas osé faire. Trois personnages qui prennent la parole à tour de rôle, chapitre après chapitre.

Chacun d’eux vit avec un passé qui l’a blessé à jamais. La mort des parents pour Clara, le conflit pour Gamal, l’indifférence et la distance affective imposée par les parents d’Howard. C’est aussi un triangle amoureux. Clara la femme aimée par son époux Gamal, mais aussi chérie par Howard, le meilleur ami de Gamal.

Il est question de choix dans ce roman. Doit-on aller au bout de ses envies et renoncer à une situation amoureuse que l’on connaît avec ses satisfactions et les manques qu’elle occasionne ? Quand doit-on se décider à passer un cap pour s’affranchir et accomplir enfin ce que l’on veut pour soi et non exister d’abord pour l’autre ?
J’ai beaucoup aimé ce roman et je vous le recommande. Sandrine Yazbeck, une auteure à suivre incontestablement. 

Laisser un commentaire