Ta vie ou la mienne de Guillaume Para

Guillaume Para

Le résumé

Hamed Boutaleb naît à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Orphelin à l’âge de huit ans, il part vivre chez son oncle et sa tante à Saint-Cloud, commune huppée de l’Ouest parisien. Pour la première fois, une existence sans adversité s’offre à lui. Hamed saisit sa chance et s’épanouit avec une passion : le football. Il brille dans le club de la ville, où il se lie d’amitié avec l’un de ses coéquipiers, François. À seize ans, le jeune homme tombe amoureux de Léa, qui appartient à un autre monde, la haute bourgeoisie. L’amour passionné qui les lie défie leurs différences et la mystérieuse tristesse qui ronge l’adolescente. Hamed touche du doigt le bonheur, mais celui-ci vole en éclats lorsque la jeune fille lui avoue que son père la viole depuis ses douze ans. Une nuit, le père de Léa est blessé au cours d’une agression. Il en restera paralysé. Hamed est rapidement mis en cause avant d’être incarcéré. En prison, où il passera quatre ans, la violence devient sa seule alliée. Par instinct de survie, il refuse de revoir Léa. Lorsqu’elle accouche d’un petit Louis, c’est François qui offre son réconfort à la mère et l’enfant, tandis qu’en détention Hamed sombre dans la haine et la colère. Hamed et Léa se retrouveront, quelques années après. Mais leur amour, toujours présent, suffira-t-il à les réunir ?

Mon avis

Ce roman est court (moins de 200 pages) mais très efficace et très prenant. 

Le lecteur découvre d’abord la vie de ce petit garçon d’origine marocaine, orphelin très jeune. Il a la chance d’entre recueilli et élevé dans l’amour de son oncle et sa tante à Saint-Cloud. Un cadre de vie bien plus agréable et privilégié que sa banlieue d’origine. IL a connu la banlieue, les petits trafiquants dont son frère faisait partie. Il en est mot. Il a vécu la violence, l’alcoolisme et les coups paternels. Il veut donc s’en sortir et ne pas suivre la même voie. Il est passionné de foot et doué pour ce sport. Un don qu’entrevoit très vite le père de François, son nouvel ami. 

Pourtant, les différences sont tenaces.  Même s’il se fond dans cette nouvelle vie et qu’il se voue à sa passion pour le football, il n’en devient pas moins acharné quand il s’agit de lutter contre les injustices. Il n’hésite pas d’ailleurs pas à en venir aux mains.

Une histoire d’amour magnifique

Il s’affiche racaille pour éloigner un temps Léa, celle qui fait battre son coeur. Il ne veut surtout pas briser le rêve de son ami François, tellement amoureux de la demoiselle. Du respect, voilà ce qu’Hamed a appris et applique dans ses relations aux autres. Puis Hamed et Léa s’apprivoisent et tombent éperdument amoureux.

Léa, elle, alterne les périodes de bonheur, de joie de vivre et celles où elle redevient l’ombre d’elle-même. On ne comprend pas bien pourquoi. Jusqu’à cette nuit où la vie de ces deux êtres va basculer à tout jamais. Un coup de téléphone. Au petit matin, Hamed est emprisonné pour quatre ans.

La colère…

Quatre longues années qui vont le changer, le durcir et le façonner d’une manière bien différente de celui que sa famille, ses amis et Léa ont connu. Il ne devient que colère, vengeance et résistance. Un mur humain sur lequel plus aucun sentiment ne semble avoir d’emprise. Il est blessé et animé d’une colère inextinguible.

Mais Léa et Hamed finiront par se retrouver. Le doux François aura veillé sur Léa et le petit Louis. 

Ce roman est magnifique. C’est amusant de voir la passion de l’auteur pour le foot transpirer dans cette histoire. Une histoire d’amour qui conduit à un don de soi, au sacrifice de soi pour l’autre. Ce premier roman de Guillaume Para est poignant et si juste ! Bravo.

Laisser un commentaire