Brutale de Jacques-Olivier Bosco

Le résumé
Le jour, Lise Lartéguy est flic au Bastion, le nouveau 36. Méthodes expéditives, close-combat, la belle frise souvent les limites de la légalité. La nuit, elle enfile son casque de moto et libère sa Bête intérieure. Cette Bête qui la fait souffrir. Brutale. Très brutale. Dans son viseur : des égorgeurs de jeunes vierges, qui n’hésitent pas à mitrailler des gendarmes à l’arme lourde. Son frère, Camille, fait partie des victimes. De quoi réveiller le Monstre qui est en elle…

Mon avis
Ouah quelle bombe ce polar ! J’ai adoré ce style et ces personnages taillés au couteau. Des écorchés vifs, il n’y a aucun autre mot pour les qualifier. Où est le bien ? Où est le mal ? La limite est devenue plus que ténue dans cette histoire. Le bouquin est violent, dur. C’est à mon sens du vrai polar et dans mon imagination, je le voyais en tournant les pages toujours plus vite, tout à fait adapté à l’écran. Tout y est : violence, armes lourdes, trafiquants russes, trafic humain, flics borderline…

Un parallèle avec « Braquo » et « Mafiosa »
Mais Lise Lartéguy, malgré ses excès incontrôlables de violence reste une personnage ultra-attachant. C’est inhabituel dans les chroniques mais j’étais accroc à cette lecture comme je peux le devenir avec quelques séries télévisées que j’affectionne particulièrement. Et je dirais que « Brutale » m’a souvent fait pensé aux flics de Braquo, l’excellente série écrite et créée par Olivier Marchal.  Et en même temps, les incursions de personnages corses ont forcément fait écho dans ma mémoire avec une autre série que j’adorais, à savoir « Mafiosa« . 

Alors vous l’aurez compris, j’ai été conquise par la plume de Jacques-Olivier Bosco et je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin pour découvrir ses autres écrits. Sans tarder, je plongerai dans la suite des aventures de Lise avec « Coupable ». Il me tarde !!!

Laisser un commentaire