L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine Lambert

L-immeuble-des-femmes-qui-ont-renonce-aux-hommes

Le résumé

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

Mon avis

J’avais été emportée par l’autre roman de Karine Lambert « Eh bien dansons maintenant ». mais franchement là je n’ai pas ressenti la même en lisant cet ouvrage. Je me suis accrochée pour parvenir au bout des 213 pages et je dirais que c’est la fin qui m’a émue et beaucoup plu. Mais le reste du roman, bof… Les personnages sont attachants mais l’histoire manque de piquant pour happer davantage le lecteur. Les personnages auraient eu plus de corps, ils m’auraient probablement plus intéressée. Déception donc.

A lire aussi…

La librairie de l’île de Gabrielle Zevin

Le résumé
A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse. A.J. s’isole au milieu des livres jusqu’au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Réticent au premier abord face à l’ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d’un nouveau bonheur.
Et si la vie valait bien qu’on lui accorde une seconde chance ?

Mon avis
Un roman bien sympathique qui se déroule dans un univers qui nous est cher à nous les passionnés de lecture : une librairie ! L’histoire est attachante même si peu réaliste. Mais les quelques rebondissements sont également intéressants. Et que dire de cet homme qui renaît quand il se retrouve confronté à l’éducation d’une bébé ? La vie lui accorde véritablement une seconde chance se s’ouvrir aux autres et au bonheur. Un beau roman donc.

La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott

Le résumé
Pour l'empêcher de fréquenter l'homme qu'elle aime, le père de Marie décide de l'envoyer aussi loin que possible de leur petit village de Frise orientale : à New York, chez ses deux frères. Avec pour seuls bagages son coeur brisé et la recette secrète de son gâteau au fromage blanc, elle débarque à Brooklyn en ce froid mois de novembre 1932, à la fois fascinée et terrifiée par ce qui l'entoure. Elle est bien loin de se douter de l'incroyable destin que lui réserve le Nouveau Monde.

Des décennies plus tard, Rona, sa petite-nièce en plein revers professionnel et sentimental, vient lui rendre visite. Marie lui raconte son histoire et lui confie la recette du cheesecake qui doit changer sa vie.

Mon avis
Une nouvelle fois un roman qui alterne les chapitres entre époque actuelle aux Etats-Unis et histoire juste avant la seconde guerre mondiale en Allemagne puis aux Etats-Unis. Je constate qu'au fil de ces lectures, j'affectionne ce style et qu'il m'emporte souvent bien vite à tourner les pages. La période dont il est question dans ce roman avec Marie se situe juste avant la seconde Guerre Mondiale durant la montée en puissance d'Hitler en Allemagne. C'est aussi le récit d'une femme que sa famille empêche d'aimer le jeune homme auquel elle se destinait. Le père décide de l'exiler aux Etats-Unis. Contre toute attente, Marie va s'y épanouir et se découvrir aussi. Au travers de la tradition familiale qu'elle va utiliser pour adoucir les gens autour d'elle, elle construit sa vie aussi. Un parcours de femme, une histoire au coeur de l'Histoire avec la Prohibition, la seconde guerre mondiale qui se prépare… Un roman passionnant !

Frappe-toi le coeur d’Amélie Nothomb

Le résumé
« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. »Alfred de Musset

Mon avis
J'ai entamé ce livre pour ne plus le refermer qu'une fois sa lecture achevée. J'ai tout simplement adoré ce roman. Il puise au plus profond de la construction d'une femme. Comment se détermine sa personnalité, son rapport aux autres… selon l'éducation et surtout l'amour et l'attention maternels qu'elle a reçus ou pas. Diane son héroïne est une femme hors du commun. J'ai aimé ce récit et les relations mère-fille qui y sont décrites ainsi que la relation amicale extrême qui se noue entre Diane et Olivia. Une relation qui pose question pour qui l'observe de l'extérieur mais l'on se rend bien compte de l'attention dont a besoin Diane. Se sentir exister dans le regard de cette femme est tout juste nécessaire pour elle. Elle est admirable de lucidité aussi quand elle mûrit et son humanité est remarquable alors qu'elle a grandi sans véritable attention maternelle. Bravo pour ce roman qui ne peut que toucher les femmes au plus profond d'elle-même !

Le bois des ombres de Barbara Dribbusch

Le résumé
À la mort de sa grand-mère, Anne Südhausen hérite d'un mystérieux médaillon en argent et découvre, cachés sous le lit, une dizaine de cahiers d'écolier à la couverture noire. Un journal intime que sa grand-mère Charlotte a rédigé en 1943, lors de son séjour au Bois des Ombres.
En lisant ces carnets, Anne découvre un pan de la vie de sa grand-mère dont elle ignorait tout. Quel était ce Bois des Ombres, cette mystérieuse clinique autrichienne, dans laquelle sa grand-mère a vécu pendant la Seconde Guerre mondiale ? Quelles expériences psychiatriques, menées par les nazis, abritait-elle ? Qui était vraiment son énigmatique directeur ?
Alors qu'elle n'a qu'une hâte, avancer chaque jour un peu plus dans la lecture de ce journal, Anne se rend compte que deux des carnets ont disparu…
Un roman bouleversant où présent et passé s'enlacent, et où la petite histoire rejoint la grande.

Mon avis
J'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans le rythme de ce roman. Mais dès que la narratrice, Anne, entame la découverte des journaux intimes qui retracent l'histoire de sa grand-mère, alors là j'ai été happée. Une plongée au coeur de la Seconde Guerre Mondiale mais en Allemagne et dans le milieu médical, psychiatrique et psychologique plus précisément. Je m'attendais à peut-être un peu plus de faits historiques mais j'ai quand même aimé cette histoire où Anne découvre sa grand-mère au travers de ses récits écrits en 1943, au coeur de la guerre et d'une sorte de résistance qui s'est organisée au sein du sanatorium dans lequel elle séjourne. Je ne vais pas dévoiler davantage l'histoire. Malgré tout, ce roman ne réserve pas de grande surprise mais il est agréable à lire.

Underground railroad de Colson Whitehead

Le résumé
Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les États libres du Nord. De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le « misérable cœur palpitant » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté.
L’une des prouesses de Colson Whitehead est de matérialiser l’« Underground Railroad », le célèbre réseau clandestin d’aide aux esclaves en fuite qui devient ici une véritable voie ferrée souterraine, pour explorer, avec une originalité et une maîtrise époustouflantes, les fondements et la mécanique du racisme.
À la fois récit d’un combat poignant et réflexion saisissante sur la lecture de l’Histoire, ce roman, couronné par le prix Pulitzer, est une œuvre politique aujourd’hui plus que jamais nécessaire.

Mon avis
Un récit historique très bien bâti. Le parcours de Cora est tout simplement une épopée de courage de bout en bout. Cora, ou Betsy selon le lieu où elle vit, semble animée d'une volonté indestructible. Et pourtant que d'épreuves, de souffrances et de douleurs a-t-elle dû endurer ! Un parcours remarquable d'un Etat à l'autre avec toujours cet espoir que demain sera meilleur quand tout est sombre autour d'elle et que meurent ses compagnons de route. J'ai vraiment trouvé ce livre remarquable et l'on se prend à lire les chapitres les uns après les autres au travers des personnages qui émaillent ce récit, qu'ils soient pro ou anti-esclavage. Cette histoire d'un train souterrain qui aurait aidé les esclaves à s'échapper est tout simplement fascinante. 

Le chant du rossignol de Kristin Hannah

Le résumé
France, 1939. Dans un village de la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Très vite, elle est forcée d’accueillir un officier allemand sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille avant la liberté de son pays…Sa sœur Isabelle, 18 ans, s’installe à Paris le jour de l’entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d’idéaux, elle s’engage dans la Résistance sous le nom de code « Le Rossignol ». Deux sœurs, deux destins. Chacune jouant sa propre survie dans la France occupée par les Nazis.

Mon avis
Que dire d’un si beau roman qui fait revivre l’histoire de deux femmes, deux soeurs au coeur de la grande Histoire, sous l’Occupation. Il est magnifique, difficile tant on appréhende ce que furent les montagnes de douleur que devaient surmonter les Françaises à cette époque. Isabelle et Vianne, chacune à sa façon a survécu durant l’Occupation, accomplissant ce qu’elle pense juste comme elle le peut. Malgré la peur, malgré même la terreur, elles ont fait de leur mieux. Un superbe roman qui rend un bel hommage à des gens courageux et à des femmes qui se sont battues avec leurs armes. 

Les couleurs de la vie de Lorraine Fouchet

les couleurs de la vieLe résumé

Quand Kim, jeune Groisillonne fraîchement débarquée de sa Bretagne natale à Antibes, est embauchée comme dame de compagnie par Côme, elle est touchée par le dévouement de ce fils pour sa mère Gilonne. D’autant que cette mondaine, ancienne actrice au caractère bien trempé, n’est pas toujours facile à vivre ! Quelle est donc sa surprise quand elle découvre, au hasard d’une conversation téléphonique, que le fils de Gilonne est mort. Ce jeune homme est-il un escroc, ou ses intentions sont-elles sincères ? Et pourquoi Gilonne, qui n’est pourtant pas sénile, le fait-elle passer pour son fils ? Guidée par sa curiosité et son attachement pour ces deux être cabossés par la vie, Kim se lance dans une enquête, afin de démêler le vrai du faux, et de faire la lumière sur la personnalité du « vrai » Côme, disparu dans des circonstances mystérieuses.   Les apparences sont parfois trompeuses, et la vérité peut être plus douloureuse que le mensonge. Dans ce roman choral aux accents résolument optimistes, Lorraine Fouchet dépeint la vieillesse avec ses  regrets, ses tracas, mais aussi ses espoirs. On retrouve avec plaisir les ingrédients qui font la magie des livres de l’auteur : des personnages pittoresques, une touche de Bretagne, des airs de musique, le tout formant un merveilleux hymne à la vie.

Continuer la lecture de « Les couleurs de la vie de Lorraine Fouchet »

Quand sort la recluse de Fred Vargas

Le résumé
– Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence.
– Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle.
– Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
– Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
– Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l’araignée recluse ?

Mon avis
Je découvre Fred Vargas avec ce dernier polar qu’elle a publié récemment. Je suis donc entrée dans l’univers de cette auteur et j’avoue que même si j’ai été un peu déstabilisée par le début, j’ai très vite été happée par les personnages. Car c’est en fait la force de Fred Vargas. Elle attache beaucoup d’importance à ses personnages, peut-être plus qu’à l’intrigue elle-même. J’ai aimé découvrir le commissaire Adamsberg et sa façon peu conventionnelle de mener une enquête entouré de son équipe où chacun a aussi son originalité. Bref ce n’est pas du polar classique et c’est tant mieux. Cette histoire d’araignée recluse m’a donné quelques frissons mais c’était pour me pousser à tourner les pages plus vite. Je recommande donc vivement !
 

Demain, il fera beau… de Céline Rouillé

Le résumé
Depuis longtemps, Sarah rêve d’ouvrir un gîte en Normandie. Un jour, à quarante ans, elle saute le pas et décide de s’installer en famille près d’Etretat, entre mer et campagne. En famille ? C’est ce qu’elle croyait, mais la veille du déménagement, son mari lui annonce brusquement qu’il ne viendra pas. Bien obligée de se débrouiller seule, avec deux enfants, une maison à rénover, des voisins pas toujours charmants, une actrice à héberger le temps d’un tournage, Sarah doit changer radicalement de vie. Au fil des jours, à la poursuite du bonheur malgré les difficultés, des personnes qui étaient des inconnus deviennent des amis. L’horizon s’éclaire peu à peu et tout semble pouvoir recommencer…

Mon avis
Un chouette roman sur les questionnements de la quarantaine et le choix d'une nouvelle vie, plus en phase avec ses aspirations. Ralentir, tel est le choix de Sarah. Elle commence une nouvelle vie, dans la maison où elle aménage un gîte et découvre une nouvelle vie. Elle se lie aussi avec de nouveaux amis. Mais tout le monde n'attend pas toujours la même chose et même dans un couple pourtant uni, chacun a aussi ses souhaits pour se réaliser, s'épanouir. Sarah écoute son coeur et ses envies et entame sa nouvelle vie. Un roman plaisant à lire dont j'ai bien envie de lire la suite "Demain n'attend pas".