Le bon côté de la vie de Debbie Macomber

 

Couverture du roman Le bon côté de la vie de Debbie Macomber

Le bon côté de la vie de Debbie Macomber

Parution : 15 juillet 2020

Résumé

Depuis l’ouverture de la Villa Rose, Jo Marie a rencontré des gens fascinants, mais aucun n’a autant suscité son intérêt que le bricoleur Mark Taylor. Jo Marie et Mark sont de bons amis – et peut-être un peu plus – mais il ne révèle toujours rien de son passé. Quand Mark lui annonce qu’il quitte la ville, Jo Marie est déconcertée. Au moment où elle recommence enfin à s’ouvrir à l’amour, elle a peur de perdre, une fois de plus, l’homme dont elle est proche. Mais alors qu’elle tente de le convaincre de rester, elle accueille deux visiteuses qui cherchent également leurs propres réponses.

Les meilleures amies Kellie Crenshaw et Katie Gilroy sont de retour à Cedar Cove pour des retrouvailles de lycée, et veulent faire face à leurs vieilles blessures. Kellie, connue sous le nom de Coco, veut affronter le garçon qui lui a brisé le coeur. Katie souhaite renouer avec son ancien petit ami, James, qu’elle aime toujours. Alors que Katie espère une deuxième chance, Coco découvre que les gens peuvent changer – et toutes deux envisagent les possibilités excitantes à venir.

Mon avis

Le bon côté de la vie est le quatrième tome de la série Retour à Cedar Cove de Debbie Macomber. Une lecture dans le cadre de mon année lectrice Charleston. J’avoue que je ne connaissais pas du tout cette auteure. Et pourtant c’est une auteure de romans sentimentaux plutôt prolifique. Mais je ne suis pas forcément adepte du genre… je reconnais toutefois, que Debbie Macomber a une plume qui vous emporte très vite. Donc j’ai mis de côté l’aspect « histoire facile » et j’ai lu avec plaisir ce roman.

L’héroïne Jo Marie, a perdu son mari quelques mois après leur mariage, et pour recommencer une nouvelle vie, elle a décidé de reprendre une maison d’hôtes située dans la petite ville du nom de Cedar Cove. Dans ce quatrième tome, le mystérieux Mark, homme à tout faire auquel Jo Marie s’était finalement attachée, décide de partir. Vont s’entrecroiser plusieurs femmes et leurs difficultés à trouver l’être cher. Jo Marie évidemment, mais également deux jeunes femmes qui séjournent dans sa maison d’hôtes pour assister à une réunion d’anciens du lycée. 

Il s’agit d’un roman qui se lit très facilement. Une lecture un peu trop fleur bleue tout de même à mon goût. Rien de compliqué, une trame sans grande surprise. Des relations amoureuses qui se nouent sans surprise, j’avais deviné la fin. 

Un roman pour l’été : détente garantie. Un roman léger pour être transposé dans un univers à l’eau de rose. Sans dénigrer le genre, vous aurez compris que ce genre de lecture n’est pas tasse de thé mais je ne doute pas qu’il ait son lectorat.

Laisser un commentaire