Les guerres intérieures de Valérie Tong Cuong

les-guerres-interieures-valerie-tong-cuong

Résumé

Comédien de seconde zone, Pax Monnier a renoncé à ses rêves de gloire, quand son agent l’appelle : un grand réalisateur américain souhaite le rencontrer sans délai. Passé chez lui pour enfiler une veste, des bruits de lutte venus de l’étage supérieur attirent son attention – mais il se persuade que ce n’est rien d’important. À son retour, il apprend qu’un étudiant, Alexis Winckler, a été sauvagement agressé.
Un an plus tard, le comédien fait la connaissance de l’énigmatique Emi Shimizu, et en tombe aussitôt amoureux – ignorant qu’elle est la mère d’Alexis. Bientôt le piège se referme sur Pax, pris dans les tourments de sa culpabilité.
Qui n’a jamais fait preuve de lâcheté ? Quel est le prix à payer ? Quand tout paraît perdu, que peut-on encore sauver ? La domination du désir et de la peur, les vies fantasmées et le dépassement de soi sont au cœur de ce livre fiévreux qui met en scène des personnages d’une humanité bouleversante et vous accompagne longtemps après l’avoir refermé.

Mon avis

Ce roman est bouleversant. Le lecteur chemine d’un personnage à l’autre, la gorge nouée, se demandant comment pourra s’achever cette histoire.
Pax Monnier, acteur en quête de reconnaissance, a choisi d’ignorer les bruits venant d’un appartement voisin. Il avait rendez-vous pour un rôle sur lequel il comptait pour gagner la lumière. Il craignait d’être en retard pour ce casting. Sa réussite repose sur son choix de penser à lui et rien qu’à lui, en occultant ce qui pouvait se passer au-dessus de chez lui. 
Il y a la discrète et effacée Emi, que Pax rencontre dans son entreprise où il doit former des salariés. Elle a classé un email vite, trop vite… Et un salarié en souffrance est décédé. Emi ne croit pas à l’accident. Elle tente aussi en même temps tant bien que mal d’aider son fils à se reconstruire après une violente agression.
Pax et Emi vont tomber amoureux mais ils ne se dévoilent pas leurs guerres intérieures. Oui mais voilà, il y a aussi Alexis, le fils d’Emi.

Agir en conscience

Alexis, promis à un brillant avenir a vu son existence foudroyée par une agression à son domicile. Un domicile situé au-dessus de celui de Pax…
Chacun de ses personnages lutte avec sa culpabilité et sa conscience. Cette petite voix qui finit par les envahir en permanence. Agir pour autrui ou penser d’abord à soi. Il est bel et bien question d’individualisme dans ce roman de Valérie Tong Cuong qui frappe très fort. 

Je l’ai lu en me sentant un peu comme en apnée. Chacun mène son combat, sa guerre intérieure pour continuer à vivre ou peut-être simplement à survivre. Chacun des personnages lutte dans la solitude contre ses démons. Pax étouffe dans sa guerre intérieure. Il décide de confier son fardeau à ses proches. Peut-être au risque de perdre leur amour… Il décide d’abandonner le comportement de fuite et d’auto-protection. Un acte de courage ou plus simplement d’honnêteté et de lucidité pour enfin ne plus vivre dans le mensonge et l’omission.

Ce roman est bouleversant, difficile mais formidablement bien écrit. J’avais déjà pu apprécier la plume de Valérie Tong Cuong et je suis ravie d’avoir découvert ce nouveau livre grâce à Netgalley et aux Editions JC Lattès.