Le souffle des feuilles et des promesses de Sarah McCoy

Le résumé
Hallie Erminie, issue d’une famille de planteurs du Kentucky, est une jeune femme de caractère. À New York, où elle s’est mis en tête de trouver un éditeur qui publierait son premier roman, elle fait la connaissance de Post Wheeler, un journaliste célibataire et fier de l’être. Sous des abords arrogants et rustres, il est en fait d’une compagnie agréable.Tous deux discutent à bâtons rompus de la vie culturelle new-yorkaise, bouillonnante en cette fin de xixe siècle, et s’attachent l’un à l’autre sans oser se l’avouer. Malheureusement, quand Post part pour l’Alaska du jour au lendemain, la possibilité d’une histoire d’amour s’évanouit.Commence alors un chassé-croisé, des États-Unis à l’Italie en passant par l’Angleterre et la France. À chacune de leurs rencontres, les sentiments des deux jeunes gens ne font que croître. Le destin les réunira-t-il enfin ?

Mon avis
J'ai adoré les deux premiers romans de Sarah McCoy "Un goût de cannelle et d'espoir" et "Un parfum d'encre et de liberté". Mais là c'est loin d'être la même chose. Alors oui le parcours de cette jeune femme qui se consacre à l'écriture à une époque où les personnes de son âge cherchent à se marier est intéressant. On voit bien que c'est une histoire de femme qui s'affirme, qui ne tait pas ses idées, qui revendique ses origines… Mais j'ai trouvé ce roman long et pour aboutir à une issue dont le lecteur se doute dès le départ. Donc je dirais que ce roman ne m'a pas emportée du tout contrairement aux deux autres de cette auteur. 

On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi

On-la-trouvait-plutot-jolie_4045Le résumé

Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits…
Un suspense renversant et bouleversant.

« – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l‘essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège.
Elle ferma les yeux. Il demanda encore :
– Qui l’a lancé, ce sortilège ?
– Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent
dans cette affaire. »

Continuer la lecture de « On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi »

Danser encore de Julie de Lestrange

Le résumé
Alexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d’amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l’existence et ses tourments, sonne l’heure de faire des choix.
Mais que reste-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard ?
Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s’aimer.
Découvrez la bande de copains drôles et attachants qui a fait le succès d’"Hier encore, c’était l’été", et  plongez dans une magnifique histoire d’amitié, un hymne  à l’entraide, qui fait la part belle à la vie et à notre humanité. 

Mon avis
J'avais bien aimé "Hier encore c'était l'été", lu cet été. J'ai donc eu envie de lire la suite quand les personnages sont dans la trentaine et une vraie vie d'adulte. Mais bon, même si la lecture est plaisante, ce n'est pas un coup de coeur. J'ai peu aimé le passage où l'auteur effleure l'attentat à l'encontre de la rédaction de Charlie Hebdo, je trouve que cette réalité est trop loin de ses personnages, même si c'est vrai Alexandre est journaliste. Par contre, j'ai apprécié la manière dont le deuil est évoqué et le personnage de Marco qui s'est étoffé depuis le précédent roman. J'aime beaucoup le choix du titre et sa justification que l'on découvre dans le roman. Là par contre, c'est très chouette. Donc un roman sympathique tout simplement. 

Un bel âge pour mourir de Barbara Abel

Le résumé
D’un côté il y a France, soixante et un ans, propriétaire d’une galerie d’art au caractère bien trempé. De l’autre il y a Marion, sa belle-fille, jeune mère célibataire et timide.
Entre elles, une maison.
France est-elle à l’origine des incidents qui visent à déloger Marion de la demeure familiale pour de sombres raisons financières ? Pour la jeune femme, cela ne fait aucun doute : même si France joue les grands-mères modèles, c’est elle qui a semé des sachets de mort aux rats sur le terrain de jeux. Mais Marion n’est-elle pas un peu fragilisée depuis la mort de son père ?
Contrairement à ce qu’affirment tous les parents du monde, les monstres existent bel et bien. Et les contes de fées se transforment parfois en véritable descente aux enfers…

Mon avis
Encore une plongée dans l’univers de Barbara Abel et je reste conquise par ses personnages. France est tout simplement machiavélique, prête à absolument tout pour parvenir à ses fins. Son dessein : acquérir un tableau qu’elle estime justement d’une valeur inestimable. Rien ne l’arrête et pas même le meurtre, la manipulation, le mensonge. Tout est là dans la toile qu’elle tisse pour parvenir à son but. Ce thriller se dévore littéralement et j’ai encore une fois beaucoup aimé. Alors oui, je crois que je peux dire que Barbara est devenue l’une de mes auteurs de référence dans son talent pour dresser des portraits d’êtres humains quand même particulièrement perturbés, manipulateurs. C’est le côté mauvais, sombre et fou de ces femmes qui basculent dans la folie. Passionnant !

Trois baisers de Katherine Pancol

Le résumé
« Trois baisers, trois baisers et l’homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s’affolent, il voit mille lucioles, des pains d’épices, des incendies… »

Mon avis
J'ai retrouvé avec plaisir les personnages de Katherine Pancol : Stella, Tom, Adrian, Hortense, Zoé, Junior, Gary, la Comtesse Elena et Henriette. Cette dernière est toujours aussi détestable. Plus de 800 pages avalées en trois jours à peine. Mais il m'a manqué quand même quelques passages sur Shirley inexistante dans ce roman et Joséphine toujours effacée. C'est probablement parce que ce sont les personnages-clés et originels de cette histoire que je m'y étais attachée. Pourtant, je n'ai plus le même enthousiasme qu'avec les premiers romans de cette saga. Alors oui, l'écriture est fluide, les personnages toujours aussi empreints d'un grain de folie et un peu à part mais je dirais que cela ne me suffit pas. J'ai quand même bien ri avec Junior et ses expériences. Donc je dirais que ce roman est plaisant, que c'est agréable de replonger au milieu de ces personnages mais que cette saga s'essouffle un peu.

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte

Carene-Ponte-tuaspromisque tuvivraispourmoiLe résumé

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte. 
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil. 
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait… 

Continuer la lecture de « Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte »

Mortels trafics de Pierre Pouchairet

Le résumé
À croire qu’il est plus important d’intercepter des « go fast » de cannabis que d’arrêter des tueurs…
Si la marchandise est perdue, rien ne vous protègera plus, même pas les barreaux d’une prison…
Une rumeur assassine s’en prend à l’innocence d’une famille.
La violence des trafics mobilise Stups et Crim’ au-delà des frontières, dans le secret d’enquêtes mettant à l’honneur des tempéraments policiers percutants, parfois rebelles, toujours passionnés.

Mon avis
Avec ce polar, j'ai plongé directement dans l'intrigue comme si j'étais devant un écran de cinéma. Je ne suis pas surprise qu'il ait obtenu le Prix du Quai des Orfèvres 2017, c'est tout simplement une plongée, presque en apnée dans l'univers des trafics de drogue, dans les différentes unités de la police et dans la manière dont elle peuvent travailler ensemble quand une affaire le requiert. Rivalités, fierté, professionnalisme, flics un peu cabossés, usés parfois mais toujours passionnés et à fond… tout y est. Une petite touche de soupçon terroriste et l'intrigue est au coeur de l'actualité. L'histoire nous trimbale entre Paris, Nice, le Maroc et l'Espagne. Et j'ai envie de dire, tambour battant ou plutôt à la vitesse d'un Go fast même si ici, on parle de Go slow. Une description des trafiquants de drogue qui fait frémir et qui semble pourtant bien réaliste. Rien ne les arrête. J'ai aimé ce polar rythmé et cette intrigue qui reste les pieds ancrés dans la réalité, même si c'est parfois violent.
 

Entre deux mondes d’Olivier Norek

entre deux mondes olivier nordRésumé

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. 
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds. 
Un assassin va profiter de cette situation. 
Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. 
Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

Continuer la lecture de « Entre deux mondes d’Olivier Norek »

Le dernier des nôtres d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Le résumé
« La première chose que je vis d’elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu’enserrait la bride d’une sandale bleue… » Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme.
Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d'un petit garçon.
Avec puissance et émotion, Adélaïde de Clermont Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes new-yorkaises, de la tragédie d’un monde finissant à l’énergie d’un monde naissant… Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga.

 

Mon avis
Je me suis laissée emporter complètement par ce roman très bien écrit. Je n'avais tout simplement pas envie de refermer le livre lorsque je l'ai eu commencé. J'ai aimé encore une fois, cette alternance d'époque entre les chapitres et j'ai trouvé fascinante, cette histoire que l'on découvre au fil des pages en parallèle de l'Histoire avec un grand H. Cette période de la Seconde Guerre Mondiale aux événements parfois troubles m'a toujours plu et j'adorais les cours d'histoire qui y étaient consacrés lors de ma scolarité. Il y a comme quelque chose de fascinant, d'un peu secret et que l'on a envie de percer. Et dans ce roman, le lecteur est mené sur bien des chemins avant de découvrir qui est finalement "le dernier des nôtres". C'est un roman qui ne laisse pas indemne. Cette quête d'identité avec ce qu'elle peut contenir de désagréables surprises est juste addictive pour le lecteur. Un rythme dense qui ne laisse pas souffler mais quel roman ! Je recommande vivement aussi pour les émotions que le livre suscite.