L’expérience de la pluie de Clélie Avit

l-experience-de-la-pluie-clelie-avit

Résumé

Un roman lumineux, aux personnages attachants, forts et fragiles à la fois.
Toucher mais ne pas l’être. Par le cœur ou par les doigts. Pour Camille et Arthur, son fils de six ans, cela revient au même. Tous les deux autistes, ils vivent à l’abri du monde, de son bruit et de ses violences, dans une bulle que Camille a spécialement créée pour eux. Chaque rencontre, chaque échange physique, même le plus infime, est une épreuve : une main qui attrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur
la peau.
Un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé, il entrevoit dans leur relation ce  » vrai  » qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable.
Mais comment approcher ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ?
Un roman lumineux, empreint d’humanité, qui fait advenir le meilleur alors que tout pourrait s’écrouler.

Mon avis

Avant tout, je remercie Netgalley et les Editions Plon pour m’avoir permis de lire la version numérique et Nathalie Benoy de France Bleu Gascogne la version papier.

J’ai trouvé ce roman magique, magnifique et tellement émouvant. Mon coeur était embarqué sur des montagnes russes émotionnelles tant j’ai aimé cette histoire. Une histoire certes mais qui permet au lecteur d’entrer dans le monde de certains autistes.

S’épanouir avec sa différence

Ce roman permet de mieux comprendre certains de leurs comportements. De prime abord, on pourrait croire que les cris d’Arthur expriment de la colère, de l’agressivité alors que c’est juste sa manière à lui de montrer de se défendre, de montrer sa douleur, oui c’est une douleur de ne pas pouvoir vivre comme tout le monde. Chaque geste d’autrui est une épreuve pour ce couple mère-fils fusionnel. Elle a créé une bulle protectrice autour de son fils car elle a déjà éprouvé ces expériences. Mais elle ne l’enferme pas bien au contraire, elle le laisse aussi découvrir et « faire ses expériences lui-même ». J’ai souri quand le petit garçon négocie pour retarder le moment de passer à la douche. Tous les enfants le font non ? Oui mais lui, c’est parce que le ruissellement de l’eau sur sa peau est vécu comme une épreuve. 
Ce roman est une ode à la différence et à l’amour.

Une plume empreinte de sensibilité

Clélie Avit décrit la vie de Camille et d’Arthur avec énormément de sensibilité. Son roman est empreint d’une telle humanité ! J’ai adoré la manière qu’a Aurélien de pénétrer peu à peu, tout en douceur, dans leur bulle. Il se fait une place mais ne les brusque pas. La galerie des personnages autour de ce trio central est fort bien construite et ils sont eux aussi très attachants et ont leur part de mystère que l’auteure dévoile très lentement mais c’est fabuleux. 

J’avais déjà beaucoup aimé « Je suis là » son précédent roman paru en 2015. Et je vous conseille vivement la lecture de « L’expérience de la pluie« . Sa plume est douce et en même temps l’auteure vous ouvre les yeux sur le quotidien de ces personnes seulement différentes mais auxquelles on ne prête pas toujours attention ou que l’on ne comprend pas bien. Leur sensibilité est à fleur de peau… Coup de coeur ! 

Laisser un commentaire