La dame de Reykjavik de Ragnar Jónasson

Ragnar-jonasson

Résumé

Hulda a tout donné à sa carrière. Mais en faisant toujours cavalier seul. Elle a beau être une des meilleures enquêtrices du poste de police de Reykjavik, à soixante-quatre ans, sa direction la pousse vers la sortie.
La perspective de la retraite l’affole. Tout ce temps et cette solitude qui s’offrent à elle, c’est la porte ouverte aux vieux démons et aux secrets tragiques qu’elle refoule depuis toujours. Et ses échappées dans la magnificence des paysages islandais, pour respirer à plein poumons la sauvagerie de son île, ne suffiront plus, cette fois.
Alors, comme une dernière faveur, elle demande à son patron de rouvrir une affaire non résolue. Elle n’a que quinze jours devant elle. Mais l’enquête sur la mort d’Elena, une jeune russe demandeuse d’asile, bâclée par un de ses collègues, va s’avérer bien plus complexe et risquée que prévu. Hulda a-t-elle vraiment pesé tous les risques ?

Mon avis

Je remercie les éditions de la Martinière pour cette découverte. J’aime les polars nordiques et là j’ai été gâtée. L’intrigue se déroule en Islande et le personnage principal est une policière à la veille de la retraite. Déjà c’est plus original que les polars habituels. 

J’ai aimé que le rythme, pour le coup, ne soit pas trépidant. C’est comme si la neige et le froid polaire apportaient au lecteur le calme, uniquement par l’ambiance. Non c’est l’atmosphère et la plume de l’auteur qui confèrent ce ressenti, je pense. En tout cas, on a beau être au coeur d’un polar, le rythme reste tranquille et pourtant l’enquête avance. J’ai vraiment apprécié de lire ce polar et de découvrir cet auteur. 

Et puis, j’ai vraiment aimé ce personnage de Hulda. Cette policière, plutôt solitaire, va se rebeller contre cette mise à la retraite qu’elle n’a pas vu venir. Parce que oui, du jour au lendemain, son chef décide qu’elle va prendre sa retraite comme ça d’un claquement de doigt. Mais la retraite Hulda ne s’y est pas préparée, elle pensait avoir quelques mois pour appréhender cette nouvelle vie qu’elle allait goûter. Non elle, ce qu’elle veut c’est résoudre une dernière enquête. Et elle va choisir un cas déjà classé qui va faire ruer dans les brancards, ce n’est rien de le dire ! 

Progressivement l’auteur mène en parallèle le récit de cette enquête policière et  il lève également le voile sur Hulda, une femme fascinante.

Bref, c’est bien écrit, c’est lent mais savoureux et c’est un polar à déguster tranquillement sous votre plaid… ou sur votre transat au soleil cet été ! 

 

Laisser un commentaire