La lecture et moi…

Ici, je vous dévoile un peu qui je suis. J’espère vous faire sourire et vous donner encore plus envie de suivre mon blog, mes actus et tutti quanti. Je vous préviens, c’est long 😂😂😂

Lire c’est quoi pour moi ?

Avant toute chose, j’adore lire et également écrire. Lire, c’est depuis toujours. Enfant, déjà je préférais rester dans ma chambre à bouquiner, rester au calme plutôt que d’aller « jouer » dehors comme m’y exhortaient mes parents.
Lire c’est l’imaginaire qui travaille à 100 à l’heure et j’adore. Lire, ça apaise et ça transporte dans d’autres univers, pays, cultures… Lire, c’est découvrir et se cultiver en fin de compte. Lire, c’est ma bulle d’air et elle m’est indispensable. J’ose le dire : Lire c’est ma drogue !

Dès l’école primaire…

Ecole primaire ? Oui ce doit être cela, j’allais très régulièrement à la bibliothèque municipale en compagnie de ma mère et ma soeur. Et là, je dévalisais les séries de la bibliothèque verte : pas un exemplaire des « Soeurs Parker  » ou d’Alice Roy n’aura échappé à ma lecture. Des BD aussi mais quand même, j’allais vraiment vers ce que nous appelions alors les enquêtes de détective.
Les années ont passé. Alors je ne cache pas qu’à l’époque du collège et du lycée, bon bon, il faut lire les ouvrages imposés… hum hum… Et là, j’avoue ce n’était pas toujours passionnant. Je me souviens encore d’ailleurs de la galère quand j’ai dû m’attaquer au « Scarabée d’or » d’Edgar Allan Poe… Pfffffff c’était carrément pénible.
Mais en parallèle dès que j’en avais l’occasion, j’achetais (eh oui déjà) des livres. Je me souviens notamment des « cadeaux » en fin d’année. Magique ! C’était des bons cadeaux que je pouvais utiliser en librairie et je ressortais les bras chargés de formats poche : moins chers et plus nombreux à dévorer.

Des classiques aux contemporains

J’ai ensuite été initiée comme vous tous aux classiques. Et là j’ai adoré Maupassant, Balzac, Flaubert et surtout Zola. Un peu moins Racine et Molière. Le temps me manquait pour lire autant que je l’aurais souhaité. Je me suis rattrapée en arrivant à Bordeaux pour mes études à l’âge de 20 ans. La BU (bibliothèque universitaire) était juste en face de ma chambre de cité universitaire. Le bonheur !
Je vous parle d’une époque où internet n’était pas déployé, où les téléphones portables n’existaient pas encore… je descendais faire la queue à la cabine téléphonique pour joindre ma famille ou mes amis. Et ça coûtait un, voire deux bras !!! Je n’avais pas non plus de télé. Alors je branchais ma musique et je lisais.

Donc j’ai lu, lu, lu à gogo. J’ai dévoré toute la série des Rougon-Macquart d’Emile Zola, je m’en souviens encore… « Le parfum » de Patrick Suskind, des Mary Higgins Clark (super fière d’avoir pu la rencontrer au cours d’une dédicace à la Librairie Mollat de Bordeaux),  John Le Carré… J’ai découvert Jim Harrison et son magnifique « Dalva »… Bref tout ce qui me tombait sous la main.
Je suis partie étudier quelques mois à Leicester et devinez ce qui lestait mes bagages ? Des bouquins. Là c’était ma période John Irving notamment. Bref de tout temps à jamais, j’ai lu.

Une réponse sur “La lecture et moi…”

Laisser un commentaire