Einstein, le sexe et moi d’Olivier Liron

Résumé

« Je suis autiste Asperger. Ce n’est pas une maladie, je vous rassure. C’est une différence. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J’ai joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. »
Nous voici donc en 2012 sur le plateau de France 3 avec notre candidat préféré. Olivier Liron lui-même est fort occupé à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé. En réunissant ici les ingrédients de la confession et ceux du thriller, il manifeste une nouvelle fois avec l’humour qui est sa marque de fabrique, sa très subtile connaissance des émotions humaines.

Mon avis

J’avais lu des louanges sur ce livre et ils sont mérités !
Je l’ai dévoré en très peu de temps tant l’auteur vous embarque vite dans son monde. Il plante le décor dès les premières pages en décrivant ce qu’est sa vie et comment les éléments extérieurs peuvent le déstabiliser. On sent que chez lui les émotions sont décuplées et son texte est ponctué d’humour, d’observations de ce qui l’entoure…
J’ai trouvé ce récit profondément émouvant, teinté d’humour et tellement brillant.
L’auteur retrace son parcours lors de sa participation à « Questions pour un champion ». Quel parcours d’ailleurs qui le conduisit à la victoire ! J’ai adoré sa description des autres concurrents, de Julien Lepers.
J’ai beaucoup aimé découvrir ses pensées, ses moments de doute, bref tout ce que fut cette aventure pour ce candidat somme toute hors normes, tant son intelligence brille. Elle brille d’ailleurs au fil des pages dans son écriture aussi. 
Olivier Liron parle de sa vie, de sa différence qui le plaça dans une enfance solitaire et le confronta à la violence incroyable durant ses années collège. Il s’est donc réfugié dans les mots et quelle chance pour nous lecteurs !
Dans ce récit, il mêle à la fois son humour, sa façon de se préparer au jeu, ses connaissances immenses sur des thèmes tellement divers, sa relations aux autres, ses parents… Les digressions ne l’effraient pas. Et que dire de ses madeleines trempées dans le Coca, sinon qu’elle vous mette le sourire aux lèvres.
Chapeau bas pour celui que l’on surnommait « Forrest Gump ». Vous l’avez deviné, avec ce livre, vous passerez un bon moment de lecture, passionnant, touchant et drôle.
Une pépite qui a obtenu le Grand Prix des Blogueurs 2018 ! 

Laisser un commentaire