Katiba de Jean-Christophe Rufin

katiba-jc-rufinLe résumé

Quatre touristes occidentaux sont assassinés dans le Sahara. L’attaque est signée «al-Qaida au Maghreb islamique», dont tout laisse à penser que les partisans veulent aller beaucoup plus loin et rêvent de frapper la France au cœur. L’événement est présenté par les médias comme un fait divers tragique mais il met en alerte les services de renseignements du monde entier. Au centre de leurs jeux complexes, Jasmine. Jeune fonctionnaire du Quai d’Orsay apparemment sans histoire, elle émerge peu à peu comme la pièce maîtresse d’une opération d’envergure inédite. Quels liens cette Française à l’élégance stricte entretient-elle avec le monde musulman ? C’est en démêlant les fils les plus intimes de sa vie que la vérité se fera jour et que le suspense, haletant, trouvera son dénouement. Complice, victime ou agent double, Jasmine incarne le mélange de répulsion et de fascination que le fondamentalisme religieux exerce inconsciemment sur chacun de nous.

Mon avis

Un ouvrage paru en 2011 toujours au coeur de l’actualité par le sujet qu’il aborde, à savoir le terrorisme. Jean-Christophe Rufin décrit l’organisation des cellules islamistes au Maghreb et dans l’Afrique saharienne. C’est fort intéressant et bien documenté.
Katiba est un titre empli de sens. Il s’agit en effet du nom donné aux camps d’entraînement au jihad disséminés et nomades dans un territoire grand comme l’Europe environ.
J’avoue avoir été un peu perdue au début mais très rapidement je me suis accrochée pour naviguer dans l’intrigue. L’auteur conduit l’histoire tambour battant et il multiplie les points de vue. Du désert saharien au Quai d’Orsay, de la cellule bruxelloise de l’organisation Providence aux intrications politiques à Washington, en passant par le travail des ONG en Mauritanie, l’intrigue est dense.
J’ai aimé en apprendre davantage de page en page sur Jasmine, ce personnage énigmatique. Ce va-et-vient entre les agents m’a aussi séduite.

Par ce roman, je découvre l’auteur  et j’ai apprécié.

Laisser un commentaire