Chère Mamie de Virginie Grimaldi

Le résumé

Chère mamie,
J’espère que tu vas bien, et surtout que tu es assise. Il y a plus d’un an, j’ai commencé à t’écrire des petites cartes sur les réseaux sociaux. Des chroniques du quotidien décalées, rédigées en gloussant. Je ne m’attendais pas à ce que mes aventures deviennent un vrai rendez-vous… Alors une idée a germé : et si ces rires partagés devenaient utiles ? J’ai immédiatement pensé à l’association CéKeDuBonheur, dont j’aime la philosophie et l’engagement.
Dans ce livre, tu trouveras plein d’inédits. Des photos pour illustrer. Des grands bonheurs, des petits malheurs, de la vie. Tu m’as donné l’amour des mots, j’ai hâte que tu découvres ceux qui te sont destinés.
Gros bisous à toi et à papy, Ginie

L’association CéKeDuBonheur aide les services pédiatriques à améliorer les conditions de vie des enfants séjournant à l’hôpital à travers de multiples actions.

Mon avis

Et voilà en un peu plus d’une heure, j’avais dévoré ces chroniques si pleines de vie et surtout de réalisme de Virginie Grimaldi. J’étais une adepte des posts sur les réseaux sociaux avant la parution de ce recueil. Il est donc évident que j’ai été séduite par ledit recueil même si j’aurais voulu que cela ne s’arrête pas et que j’aie encore de ces petits billets à découvrir. Virginie Grimaldi a le don de décrire ses petits tracas quotidiens avec une tonne d’humour et beaucoup d’auto-dérision. 

Ces billets sous forme de cartes postales sont à la fois des tranches d’amour, des tranches d’humour et de rires. Virginie Grimaldi ose écrire tous ces petits tracas qui nous arrivent à toutes, nous les femmes. Elle n’occulte presque rien et n’a surtout aucune peur du ridicule.
Elle décrit ses moments de malaise avec énormément d’auto-dérision, idem pour les complexes. Et elle parvient ainsi à dédramatiser des situations parfois vraiment encombrantes.
En un mot ? Elle est « nature » et écrit les choses comme elle les observe, comme elle les vit, comme elles viennent. Et à chacune des anecdotes, on ne peut s’empêcher de penser « oh mais oui » et de sourire, voire de rire.
Dans ces billets, on perçoit aussi beaucoup ses ancres dans la vie : sa famille et ses amis. Et surtout ô, oui surtout, l’amour qu’elle porte à son fils.
La lire et découvrir ce recueil, c’est aussi, à mon sens, relativiser et remettre les choses à leur juste place. C’est également une leçon de tolérance en quelque sorte à l’égard d’autrui.
Vous avez envie de vous détendre ? N’hésitez pas et plongez dans cette lecture. 

Laisser un commentaire