Elle voulait juste marcher tout droit de Sarah Barukh

Sarah Barukh

Le résumé 

1946. La guerre est finie depuis quelques mois lorsqu’Alice, huit ans, rencontre pour la première fois sa mère. Après des années à vivre cachée dans une ferme auprès de sa nourrice, la petite fille doit tout quitter pour suivre cette femme dont elle ne sait rien et qui lui fait peur, avec son drôle de tatouage sur le bras.
C’est le début d’un long voyage : de Paris à New York, Alice va découvrir le secret de son passé, et quitter à jamais l’enfance.
Comment trouver son chemin dans un monde dévasté par la guerre ? Avec une sensibilité infinie, Sarah Barukh exprime les sentiments et les émotions d’une enfant prise dans la tourmente de l’Histoire.

Mon avis

Un superbe premier roman de Sarah Barukh. J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. Alice,  grandit dans l’après-guerre et découvre peu à peu sa propre histoire et surtout sa filiation. Elle n’a que 8 ans quand elle rencontre sa maman pour la première fois. Pourtant c’est contre son gré qu’elle doit quitter Jeanne, la nourrice qui l’a élevée au pied des Pyrénées durant la Seconde Guerre Mondiale. Elle a ses repères, ses habitudes, ses amis ici. Surtout, elle a beaucoup appris de cette femme qu’elle aime tendrement.

Mais Diane, sa mère, revient la chercher et là démarre une nouvelle vie. La petite fille a grandi à la campagne et découvre la vie citadine dans Paris qui se relève peu à peu des dégâts matériels et souffrances intimes et douleurs indélébiles de la Guerre. Alice se reconstruit des repères peu à peu et des amitiés aussi. Elle rencontre Jean-Joseph, réapprend à vivre différemment. Puis nouveau chamboulement quand sa mère tombe très gravement malade et doit être hospitalisée. 

De la campagne à Paris… puis New York

C’est alors le grand départ vers New York, la traversée de l’Atlantique. Une vie dont rêvent beaucoup à cette époque . Pour Alice, c’est encore un grand changement et de nouvelles personnes auxquelles elle doit s’adapter.

Ce roman est écrit avec une immense sensibilité et c’est ce qui m’a plu. Les sentiments parfois contradictoires et les émotions qui animent Alice sont vraiment bien décrits. Le lecteur suit le parcours de cette enfant qui va brutalement grandir par la force des choses.

Elle se retrouve confrontée à une réalité bien difficile, à une vie et une famille dans lesquelles on ne l’accepte pas. Peu à peu, elle perce les secrets. Dotée d’une intelligence fine et d’une grande intuition, elle conquiert le coeur de cet oncle si rugueux en apparence. Et surtout, secouée par les turpitudes de l’Histoire, elle lève enfin le voile sur ses parents, qui était sa mère, qui est son père…

Une histoire passionnante qui vous happe pour ne plus laisser. Je vous recommande grandement ce roman.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image