Complot de Nicolas Beuglet

A paraître le 16 mai en librairie

Le résumé

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.

Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.

Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…

De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies…

Étayé par les dernières découvertes de la science et de l’histoire, Complot explore les secrets premiers de l’humanité. 

Un thriller époustouflant. Et une révélation bouleversante sur ce que fut, il y a fort longtemps, le pouvoir des femmes.

Mon avis

Il est bien d’avoir lu « Le cri » avant de se lancer dans « Complot » puisque Nicolas Beuglet replace au coeur de ce thriller son personnage Sarah Geringën. L’intrigue se déroule un an après les événements qui ont rythmé son précédent thriller.

Et autant dire que « Complot » démarre tambour battant. Vous êtes plongé de suite dans une nouvelle intrigue, un meurtre que l’on devine très rapidement d’origine politique mais alors, à un point que l’on ne soupçonne pas. 

Ce thriller est incroyablement bien construit, très bien documenté, glaçant. L’ambiance y est parfois juste ce qu’il faut de terrifiante. J’ai pu constater l’ampleur des recherches que Nicolas Beuglet a dû réaliser pour parvenir à bâtir son histoire. 

La place de la femme…

Ce qui rend ce thriller passionnant, c’est le sujet même du « Complot ». Il aborde la domination masculine depuis la nuit de temps, au travers des religions, la misogynie, l’anthropologie. Bref un thriller qui positionne la femme au coeur de son intrigue, sa place dans la société, sa place dans l’Histoire…

Et puis l’on suit sarah à travers son enquête qui la mènera à parcourir plusieurs pays, dans une course contre la montre. Une Sarah qui semble plus apaisée au début du livre et que l’on retrouve bien vite finalement tiraillée entre l’envie d’une vie calme, sereine avec Christopher son conjoint et ce qu’elle estime ou place comme son devoir : la défense des victimes envers et contre tous.

On perçoit progressivement ses failles mais aussi et surtout, les secrets de son existence passée qui ne sont pourtant pas encore dévoilés par l’auteur. Nul doute qu’un troisième thriller avec ce personnage récurrent devrait nous plonger au coeur des abysses de la personnalité de Sarah. 

Elle ne met pas de mots ou d’explications sur ses maux, ses angoisses, ses paniques, ce sentiment de culpabilité omniprésent. 

Bref j’ai adoré ce nouveau thriller de Nicolas Beuglet. Il est bien écrit, bien construit, rythmé et incroyablement documenté. Donc passionnant.

Du même auteur « Le cri« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image