Mes mots sont les fleurs de ton silence d’Antoine Paje

Le résumé
Arnaud n’écoute plus rien ni personne. Il a tout ce dont un homme accompli peut rêver : une épouse docile, des enfants qu’il aperçoit à peine au petit déjeuner, plusieurs maîtresses à disposition.
Mais un jour, la neige fraîche le surprend sur la route ; il perd le contrôle de sa voiture. Plongé dans le coma, il reste alité, immobile, les yeux clos, apparemment inconscient. Et pourtant, Arnaud entend tout.

Ses proches se succèdent à son chevet, dévoilant leur vrai visage. Il comprend à quel point il s’est trompé, sur lui-même et sur les autres. Surviendront quelques cinglantes révélations et de magnifiques surprises. Et du silence vont éclore les fleurs les plus inattendues…

Mon avis
Un roman qui glisse entre les lignes bien des choses. J’ai lu encore une fois d’une traite ce livre qui compte tout juste un peu plus de 200 pages. Mais il est fort, très fort même. Il replace chacun  face à sa vie, ses priorités, sa façon d’être aux autres… Que dire d’Arnaud, sinon qu’il ressemble à un personnage bien peu attachant au début du roman ?

Au fil des jours et de son coma, tous se succèdent à son chevet et peu à peu se révèlent, se dévoilent, se livrent sans fard, sans pudeur. Ils pensent tous à tort qu’Arnaud n’entend rien. Et pourtant ! Mais pour une fois, l’hypocrisie est absente et Arnaud va de surprise en surprise en écoutant ce que les uns et les autres confient à son corps immobile. 

Quand l’amour maternel étouffe…

Une leçon aussi que de découvrir cet amour maternel, exclusif voire étouffant peut-être qu’Arnaud a toujours apprécié mais dont il découvre bien d’autres facettes quand, Liliane sa mère se livre elle aussi…

J’ai aimé la narration avec cette petite voix qui se fait entendre du cerveau d’Arnaud pour le secouer, lui remettre en quelque sorte les idées en place. Bref sa conscience se réveille et va probablement le changer. Cette petite voix ne manque pas de punch et le secoue vraiment. Elle le pousse à agir à ouvrir les yeux sur sa vie passée et ses comportements inacceptables.

Cette petite voix qui vous guide…

Elle lui ouvre les yeux sur ce qu’il est, sur ce que sont les êtres chers qui l’entourent, ses amis (le sont-ils vraiment ?), ses collègues ou relations professionnelles. Que doit-il conserver ? Doit-il rester le même ? La partie la plus difficile à lire est la manière dont ses enfants lui dévoilent ce qu’ils sont, ce qu’ils pensent de lui et de sa manière d’être. C’est dur mais le conduit à une vraie remise en cause. Trop tard ? 

Vous l’avez compris, j’ai vraiment aimé ce roman qui questionne encore une fois l’être humain et ses relations ou comportements avec les autres et notamment ceux qui nous sont le plus proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image