Les loyautés de Delphine de Vigan

Le résumé
Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révelerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ? »

Mon avis


Delphine de Vigan appartient au cercle de ces auteurs qui sont devenus pour moi incontournables tant sa plume est juste, parfois même difficile. Ici, elle interroge chacun sur la loyauté. Loyauté envers ses parents quand on est comme Théo un enfant déchiré voire tiraillé par ses parents divorcés, plongé malgré lui dans le secret et le voile que chacun d’eux jette sur l’autre. Loyauté, jusqu’où peut-elle aller entre enfants de 12 ans quand l’un se rend compte que l’autre déraille ou en tout cas qu’il va mal, qu’il bascule dans un comportement inadéquat pour son âge. La loyauté d’une enseignante qui sent le mal-être d’un enfant. Jusqu’où peut-elle aller ? Transpose-t-elle son vécu, dramatise-t-elle ? Ce roman incite probablement à ouvrir les yeux sur certains de nos comportements. Jusqu’où doit-on être ou rester loyal ? Doit-on s’abstenir quand on sent le danger pour l’autre ? La loyauté, n’est-ce pas aussi avoir du courage ?
J’ai trouvé ce roman passionnant et en même temps, il vous frappe en plein coeur.

 

Laisser un commentaire