Les hautes lumières de Xavier de Moulins

Le résumé

C’est une histoire d’amour entre ombre et lumières, celle qui unit Nina, la coiffeuse de Bondy, à son mari Tahar, le chauffeur de taxi marocain.
C’est l’histoire d’un combat  : Nina ne parvient pas à tomber enceinte, mais est prête à tout pour devenir mère. Ayant adopté avec Tahar un petit garçon au Maroc, elle se heurte à l’administration, qui refuse qu’il soit ramené en France.
C’est l’histoire de désirs qui s’entrechoquent  : pendant que la jeune femme, à El Jadida, se bat pour aller au bout de l’adoption, Tahar, resté à Paris, s’éprend d’une photographe qui lui propose son aide afin de rapatrier l’enfant clandestinement…
Une terrible course contre la montre s’engage alors  ; dans cette course, certains s’effondreront juste avant la ligne d’arrivée, d’autres parviendront à leurs fins – mais à quel prix  ?
Tous, du moins, auront couru un risque  : le risque d’aimer. Dans ce roman rythmé et saisissant, Xavier de Moulins interroge la puissance destructrice de nos désirs, l’ambivalence des êtres et l’ironie du sort. 

Mon avis

Un superbe roman tout en sensibilité. Une plume fort agréable à lire. Une magnifique découverte qui me pousse à lire prochainement les autres romans déjà parus de Xavier de Moulins. Dans ce présent ouvrage, le lecteur est pris dans la quête d’enfant de ce couple. Ils sont prêts à presque tout pour devenir parents. Surtout, elle, Nina qui se languit et dépérit de ne pas pouvoir donner la vie. Et puis il y a Tahar son époux, d’origine marocaine. Dans sa famille, le lien parents-enfants est très important et le poids de sa culture imprègne son couple. On sent bien que Nina sent peser de plus en plus sur elle une culpabilité à ne pas pouvoir devenir mère et faire de son époux un père qui perpétue la famille. Mais cette famille et ces différences de culture vont finalement leur apporter le bonheur de devenir parents. Pourtant, ces deux êtres voient leur amour mis à mal face aux épreuves qui se répètent, qui les éloignent. Jusqu’à cette mystérieuse cliente du taxi de Tahar. Jusqu’où peut-on aller par amour ? Jusqu’où peut-on aller pour devenir parent ? Doit-on faire confiance ? Ce roman questionne et l’on voit bien que le désir d’enfant peut aussi distendre une relation amoureuse quand les épreuves deviennent trop nombreuses et que le but de chacun devient différent. Je retiendrai vraiment une écriture très sensible et beaucoup de pudeur dans ce magnifique roman.

Une réponse sur “Les hautes lumières de Xavier de Moulins”

Laisser un commentaire